L’Eglise du XIIIème siècle de Saint Amand le Petit est une nef de trois travées voûtées d’ogives, à chevet plat, couverte à deux eaux en tuile canal, et comportant un clocher octogonal en charpente, dont la lanterne et la flèche sont habillées en bardeaux fendus de châtaignier.

Médias

Nature des travaux

Les travaux proposés peuvent se scinder en deux tranches, la première structurelle et fonctionnelle, la seconde visant à mettre en valeur l’intérieur de la nef:
Phase 1
Après dépose complète de la couverture, il est prévu de remplacer des pièces chêne sur les fermes conservées, de reprendre partiellement l’épannelage, de remplacer l’ensemble du chevronnage en douglas. Après voligeage des avant-toits, et pose d’un écran sous toiture, la couverture en canal sera réalisée. Les eaux pluviales, quant à elles, seront collectées par gouttières et descentes cuivre.
Les travaux de charpente couverture nécessitent un échafaudage complet qui permettra de travailler sur les ravalements et les contreforts avec un diagnostic prévu pour détecter l’éventuelle présence d’un décor peint.
Phase 2
La deuxième phase concerne la réfection des enduits intérieurs sur murs et voûtes par des enduits en pleins et jointoiements sur pierres de taille à la chaux aérienne.
Les travaux d’électricité, éclairage et chauffage par lustres infrarouge, seront menés conjointement au ravalement intérieur.
Les vitrages des baies seront remplacés par des vitraux au dessin contemporain, sur base losangée avec liseré périmètrique.
Phase 3
Valorisation de l'édifice par la création contemporaine; avec la création d'un autel, de vitraux et d'une fresque contemporains, ainsi que l'installation d'un nouveau mobilier.

Vocation du site

La commune de Saint Amand le Petit a fait appel à la Fondation du Patrimoine en 2010, pour les aider à collecter des fonds dans le cadre d’un appel au Mécénat Populaire pour la restauration intérieure et extérieure de l’église de la commune. Après une rencontre avec Françoise MAISON, déléguée départementale adjointe à la Fondation du Patrimoine, en charge des questions de l’art contemporain, la municipalité a fait le choix d’embellir son église par un projet de création contemporaine (mobilier, fresques et vitraux). Le but de cette opération est de redonner envie aux amoureux du patrimoine et de l’art de pousser les portes des édifices religieux, pour ainsi les redécouvrir.
La commande artistique visait à produire une œuvre originale qui dialogue avec l’édifice et enrichisse sa valeur patrimoniale.
A l’issue de la sélection dans le cadre du comité artistique départemental, l’artiste Jean-Pierre UHLEN a su convaincre grâce à un projet global et intimement lié à l’histoire de l’édifice. L’artiste s’est vu fixé un budget de 33 000€ TTC.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine