Grâce à vos dons, restaurons ensemble l'église de Saint-André-Capcèze !

L'église est bâtie à la source de la Cèze (Sanctus Andréas Capitis Cesulae en latin). Le chemin de Régordane, itinéraire médiéval qui reliait le Bas-Languedoc à l'Auvergne passe à proximité du hameau de l’Estrade (strata = la voie). L’édifice isolé, est placé sous le vocable de l'un des douze apôtres, ce qui semble indiquer une fondation ancienne. Son prieuré cure, d'un revenu de 1000 livres environ était en 1640, à la présentation et à la collation de l’abbé de la Chaise Dieu et un siècle plus tard, à la présentation du Prieur de Prévenchères et à la collation de l’évêque d’Uzès.

Avant la Révolution de 1789 et la création des départements, la paroisse de Saint-André-Capcèze était comprise dans le doyenné de Gravières et appartenait au diocèse d’Uzès. Les Narbonne-Lara (descendants des anciens vicomtes de Narbonne et de l’illustre maison espagnole des Lara) étaient coseigneurs de Saint-André. De style roman, en forme de croix latine, de construction bénédictine (12ème – 13ème siècles), le portail est orné de trois voussures plein cintre et de colonnettes à chapiteaux sculptés de feuillages dans les jambages. Une rangée de modillons sculptés couronne l’édifice. La nef est voûtée en berceau plein cintre. Une baie méridionale ébrasée à l’intérieur et une large baie sur la façade l'éclairent. L'arc triomphal à double rouleau est porté par des pilastres engagés. Il donne accès à une courte travée de chœur sur laquelle s'ouvrent des chapelles latérales. L'abside, plus étroite, est en hémicycle et couverte en cul-de-four, une fenêtre l'éclaire. Le clocher est relativement récent La démolition du vieux toit de la flèche date de 1931 comme l'atteste des documents conservés aux archives départementales. Dès la fin du 19ème siècle (1886-1891), d'importants travaux de restauration ont été entrepris (assainissement, crépissage, blanchissage).

Où se trouve Saint-André-Capcèze ?

La commune de Saint-André-Capcèze est située depuis 2014 dans le canton de Saint- Étienne-du-Valdonnez ; auparavant dans celui de Villefort. Elle comprend les hameaux suivants (tous peuplés au 19ème siècle) : L'Estrade, La Voulp, Montcouviol, La Roche, Valcrouzès, Vielvic. Aucun ne porte le nom de Saint-André-Capcèze. Cette appellation regroupe seulement l'église et la cure. Une vieille légende prétend qu'à son origine l'église de Saint-André devait être construite à l'emplacement où se trouve la croix de Pont Perdu...

Médias

Nature des travaux

Les travaux concernent la réfection de la charpente et de la couverture, la restauration des boiseries et des travaux de maçonnerie.
Le coût total estimé des travaux est de 38 641.46 € H.T.

Vocation du site

Soutenez notre projet ! Faites un don et défiscalisez !

Partenaires

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • EGLISE DE SAINT ANDRE CAPCEZE

    EGLISE DE SAINT ANDRE CAPCEZE

  • EGLISE DE SAINT ANDRE CAPCEZE

    EGLISE DE SAINT ANDRE CAPCEZE

  • EGLISE DE SAINT ANDRE CAPCEZE

    EGLISE DE SAINT ANDRE CAPCEZE

  • EGLISE DE SAINT ANDRE CAPCEZE

    EGLISE DE SAINT ANDRE CAPCEZE