Avec sa tour carrée à trois étages, l'église de Saint-Aubin d'Appenai est assez particulière. L’église initiale fut bâtie au 12e siècle.
Elle aurait brûlé au l6e siècle. De cette première construction, il reste assez peu de choses. Le plus intéressant : une entrée intérieure de type roman et des dalles portant des inscriptions difficiles à lire. Trois chevaliers pourraient y avoir été enterrés. L’église aurait été reconstruite à la fin du 16e siècle.
Supportant le clocher, on remarque une tour carrée assez rare dans la région ; elle est composée de trois étages allant en se rétrécissant. Tout en haut, quatre gargouilles. Avant que l’on y installe des abat-sons, la vue était imprenable pour qui arrivait au clocher. A l’intérieur de l’église, deux belles statues de Saint-Aubin, l’une en pierre, l’autre en bois ; et également un beau Christ en bois et un petit bénitier.
Quelques anecdotes :
Ancien évêque d’Angers, Saint-Aubin a en fait donné son nom à de nombreuses communes de France, dont une trentaine à la seule région Normandie. Au moment de la Révolution, Saint-Aubin s’appellera pendant quelques années Clairefontaine. A cette époque, le curé Hébert réussira à rester caché pendant huit ans, preuve en quelque sorte qu’il existait à Saint-Aubin, un îlot de gens très attachés à la royauté.
Concernant l’église, on notera encore qu’il y fut commis un sacrilège en 1905, année de séparation de l’église et de l’état. Des gendarmes forcèrent la porte et entrèrent à cheval dans l’église.
Extrait du journal « Le Perche » du 14 Août 1997

Médias

Nature des travaux

Restauration de la sacristie et de la grille du cimetière

Vocation du site

Affecté au culte

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine