EGLISE DE SAINT PARDOUX MORTEROLLES

L’église de Saint-Pardoux-Morterolles se situe au sud de Bourganeuf, au nord-ouest du Plateau de Millevaches et surplombe la forêt de Clairavaux.

Sa construction remonte probablement au XIe siècle mais l’édifice fut remanié aux XIIe, XIVe et XVe siècles. Cette église, réunit trois éléments architecturaux remarquables  :

- à droite de la porte d’entrée se trouve une piscine baptismale, exemple très rare,

- à gauche de cette porte, se trouve un bénitier du XIIe siècle portant, sur une face, la représentation du soleil, sur l’autre face la lune et en-dessous un petit buste de Phaeton, divinité solaire,

- une des fenêtres sud de l’église possède le dernier exemple de vitraux losangés antérieurs au XIXe siècle conservé en Creuse.

 

C’est le 16 juin 1926 que l’église est inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

Médias

Nature des travaux

Une première étude concernant la restauration de l’église a été menée en 2011 par René Sartout, architecte à Bourganeuf. L'église de Saint-Pardoux souffre de la vétusté de ses couvertures et de l'absence de collecte des eaux pluviales, en pied des descentes, entraînant des désordres dans les maçonneries ainsi que de l'absence de mise en valeur de son intérieur notamment, au niveau de ses ouvertures.

Les premières interventions consisteront à assurer :

- la remise en état des couvertures, la collecte des eaux pluviales, l'amélioration des dispositifs de fermeture (portes, vitraux, menuiseries extérieures),

- la confortation structurelle de l'édifice.

Un second niveau d'intervention concernera la mise en valeur intérieure de l'église (traitement des parements muraux, vitraux, peintures murales).

Le coût de la restauration s'élève à 461 933,46 €  HT et se compose d'une première tranche ferme concernant les travaux extérieurs ( 201 820,31 €) et d'une seconde tranche conditionnelle pour les travaux intérieurs (260 113,15 €).

Les travaux devraient durer trois ans.

Si les aides sollicitées auprès du Conseil Départemental, du Conseil Régional et del'État (DRAC) nous sont acquises, la part de l'autofinancement de la commune serait de 30% sur le montant HT de l'opération.

C'est pourquoi le conseil municipal a décidé de faire appel au savoir-faire de la Fondation du Patrimoine pour lancer un appel au Mécénat populaire.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine