Saint-Tricat doit son nom actuel, par déformation, à Saint-Nicaise. L’église Saint-Nicaise a pour origine le prieuré des Prémontrés de Selincourt construit à la fin du XIIème siècle. Il reste de cette époque la massive tour carrée du clocher de l’église, située à la croisée du transept et ouverte sur ses quatre faces par des arcades aujourd'hui murées.

L’édifice du XIIème siècle est détruit en partie pendant l’occupation anglaise du Calaisis (1347-1558). La nef en pierre est reconstruite dans la seconde moitié du XVIIème siècle.

Au XVIIIème siècle, le clocher est affecté à une station de télégraphe aérien CHAPPE. En 1793, la Terreur impose la fermeture des églises, proscrit la religion et ses manifestations extérieures. L’église de Saint-Tricat est alors vendue et réquisitionnée pour y faire du salpêtre. Les habitants empêchèrent la destruction de l’autel et des statues.

Dès 1812, une série de travaux débute après deux décennies d’absence d’entretien. Entre 1851 et 1873, le choeur et la sacristie sont construits et la tour est surélevée par l’architecte Vilain.

Les modifications architecturales du XIXème siècle altèrent les dispositions anciennes de l’édifice.

L’édifice est épargnée par les bombardements de la Première Guerre mondiale. L’église est remanié dans les années 1970 et fait l’objet d’aménagements et de décoration intérieurs.

Médias

Nature des travaux

La restauration des couvertures et charpentes semblent prioritaires, elles sont sources de désordres pour l’ensemble de l’édifice. Il est ensuite proposé de traiter les façades et enfin les intérieurs.

Ce projet de restauration a été labélisé par la Fondation du patrimoine associée au Département à la demande de la commune, permettant à cet édifice non protégé au titre des Monuments Historiques de bénéficier de subventions publiques et d’une ingénierie patrimoniale.

La première opération de restauration concerne :

  • la flèche et les maçonneries hautes pour un montant de 299 074,31€.

Cette restauration permet de contribuer à la préservation du patrimoine, elle encourage le maintien des métiers d’art, la transmission de savoir-faire locaux et la création d’emplois non délocalisables.

Le patrimoine fédère ainsi des compétences diversifiées afin de maintenir un patrimoine commun.

L’adhésion au projet contribue au développement économique de notre artisanat local.

Vocation du site

L'église de Saint Tricat est un lieu de culte.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine