L'église de Stutzheim a été construite en 1867-1868 en remplacement de l'église médiéval, devenue vétuste et trop petite. Les plans ont été réalisés par l'architecte Mathieu Jéhu de Strasbourg, dans le style néogothique de l'époque. Les murs sont construits en moellons crépis, mais la tour et les encadrements sont en pierres de tailles. La toiture est recouverte d’ardoises bleues.
Pour la réalisation de ce projet, à la veille de 1870, la commune et les paroissiens ont consenti d’importants efforts financiers.
De l’ancienne église, on ne conservera que quelques sculptures de valeur : une tête représentant Dieu le Père et deux statues (Saint Antoine et Saint Wendelin).
Les principaux éléments du mobilier ont été acquis auprès d’autres paroisses qui étaient, elles aussi, en train de reconstruite une nouvelle église et cherchaient à se séparer de leur ancien mobilier :
- Le maître-autel provient de l’église de Bernarswiller, village natal du curé de Stutzheim. C’est un autel de grande valeur ; le tabernacle est de style Louis XIV avec marqueterie (inscrit au titre des Monuments Historiques).
- Les autels latéraux proviennent de l’église de Zillisheim (Haut-Rhin) ; les retables sont du XVIIIe siècle.
En 1880, grâce à une quête auprès des paroissiens, la paroisse fit l’acquisition des 14 tableaux-stations du chemin de croix et reçut un don de l’impératrice Augusta, épouse de l’empereur Guillaume II, en visite à Stutzheim. La même année, la statue en bois représentant la Vierge de piété (Piéta), provenant de la Chapelle Saint-Michel, fut restaurée et placée dans le chœur de l’église. On acquit deux nouvelles cloches et 28 nouveaux bancs ; au préalable, on fit repeindre l’église. En 1897, la commune acheta un orgue à claviers, construit par le facteur d’orgue Roethinger. En 1910, on installa un chauffage, puis en 1920, l’éclairage électrique.
On signale encore les éléments suivants :
- les fonds baptismaux provenant de l’église Saint-Pierre le Jeune, racheté par la paroisse à la fin du Simultanéum, et qui sur lesquels ont été portés précédemment deux enfants nés à Strasbourg : En 1786, le prince Louis futur roi de Bavière, et en 1858, Charles de Foucauld.
- Une croix votive accrochée au mur de la nef, offerte par la famille Jost de Stutzheim dont les sept fils mobilisés dans l’armée allemande pendant la guerre 1914-1918 sont rentrés sains et saufs.

Médias

Nature des travaux

Compte tenu des travaux réalisés par la commune ces dernières années, l’extérieur de l’édifice est en très bon état. Un nouvel aménagement de la place de l’église mené à bien par la commune en 2010-2011, met en valeur le caractère harmonieux de l’architecture du bâtiment.
L’intérieur de l’église a fait l’objet d’une rénovation en 1984, sans recherche esthétique particulière. Au fil des années, le chauffage à air pulsé a noirci le plafond et les murs. Si le maître-autel et la chaire étaient relativement bien conservés, les autels latéraux donnaient un caractère peu accueillant. Les circuits électriques étaient hors normes et les luminaires indigents. Le grand lustre était encrassé et sans relief et méritait une remise en état.
Un examen plus détaillé avait permis de constater une dégradation des plafonds du chœur et de la nef, situation imposant un replâtrage intégral, à l’ancienne.
Dans l’ensemble, les vitraux étaient fragiles et encrassés et méritaient un nettoyage et une protection extérieure.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine