Un bâtiment historique identitaire du vilage

L’église de Troche, située dans le cœur du village, Place du Marronnier, est connue comme église paroissiale depuis le XIème siècle dans une donation faite en 1020 par le Vicomte Ebles de Comborn aux moines de Tulle de “trois manses”, situés sur la paroisse de Trossia.
L’édifice est composé d’une nef unique, flanquée de deux chapelles doublées de deux autres formant une croix au niveau de l’avant-chœur et prolongée d’un chœur à chevet plat.
Le portail à fronton triangulaire, implanté en façade Nord, est surmonté d’un clocher tour de plan carré (chambre des cloches), percé de quatre petites baies et couvert d’un toit octogonal à égout retroussé. Une sacristie, construite en béton dans la seconde moitié du XXe siècle, est accolée sans aucune continuité au nord-est à l’arrière du volume des chapelles.
Le chœur et les chapelles de l’avant-chœur, voutés d’ogives, sont les parties les plus anciennes de l’édifice.
Le chemin de croix en céramique a été offert et réalisé par une jeune artiste bretonne, Mademoiselle Vivianne Maillen. Les plaques ont été enchassées par Roger Gorse, ébéniste à Troche.
Quant aux vitraux, ils ont été dessinés et réalisés par “l’Atelier du Vitrail" à Limoges, association d’artistes et d’artisans héritiers du reputé maître verrier Chigot.
Pour les Trochois, leur église représente l’identité de leur village, sa mémoire de pierre, le temps qui passe au rythme des sons de cloches, la silhouette particulière reconnaissable de loin.

Médias

Nature des travaux

Une restauration nécessaire à sa préservation


Les enduits sont à reprendre sur la totalité des murs extérieurs du bâtiment. La couverture en ardoises de pays doit également être mise hors d’eau. A l’intérieur du bâti, la voûte de la nef présente des fissures, ainsi que sur la façade de la Chapelle Nord. Il ne faut pas oublier les travaux d’électricité et de chauffage primordiaux pour l’usage du bâtiment. La tribune et l’accès au clocher doivent être sécurisés. Des interventions sur les objets mobiliers pourront également être envisagées.
Evalué à 100 000€, ce projet représente une charge trop importante pour une commune rurale de 550 habitants. Le Conseil Départemental de la Corrèze soutient ce projet à hauteur de 60%. Pour la part restante, la commune, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, a décidé de lancer une campagne d’appel au Mécénat Populaire et au Mécénat d’Entreprises afin de pouvoir mener à bien ce beau projet.

Tout don, même le plus modeste est important et significatif. Par avance, merci à toutes celles et ceux qui feront un geste de soutien à ce projet emblématique de sauvegarde de notre patrimoine et de valorisation de notre territoire.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine