Comme dans beaucoup d’autres villages, l’église est ici le seul édifice ancien important qui subsiste dans la commune de Woignarue.
Voici la description archéologique que MM des Forts et Rodière en ont donnée dans «Le Pays du Vimeu » :
« l’Eglise Sainte Marie Madeleine de Woignarue se compose d’un beau chœur de style flamboyant et d’une nef basse sans caractère. Le clocher en charpente surmonte le mur occidental qui a été refait en briques. Tout le reste de l’église est bâti en craie taillée, sauf les soubassements du chœur qui sont à damier de grès et silex, très bien appareillé.
La nef est éclairée par 3 fenêtres au nord et 2 au sud, tracées en pleins cintre et sans archivoltes ; elle paraît dater du XVIIème siècle ou XVIIIème siècle et est couverte d’un berceau plâtré sans entraits ni poinçons. Le chœur se compose de 2 travées droites, éclairées par des fenêtres à un seul meneau, et d’un chevet à trois pans égaux, percés de larges fenêtres à 2 tréforts. Un petit portail avec archivolte en anse de panier, s’ouvre au sud, à l’angle de la première travée du chœur, contre l’arc triomphal sous le larmier qui règne à l’appui des fenêtres.
Le chœur à une voûte moderne en plâtre datée, à sa 2ème clef, de 1872 (c’est la date de réfection) mais les culs de lampe sont du XVIIème siècle, les uns représentant des têtes d’anges, les autres des crochets d’assez mauvais style ; les sculptures paraissent nettement postérieures aux murs et aux fenêtres du chœur ».

Médias

Nature des travaux

Il s’agit des travaux d’urgence concernant la restauration du chœur et qui comprennent :
1/ MACONNERIE PIERRE DE TAILLE :
Restauration des arases et des corniches : reprise en pierre neuve et vieille pour remplacement des pierres en mauvais état, dépose repose des maçonneries désorganisées, nettoyage des parements par brossage et rejointoiement.
Restauration du pignon :
Rejointoiement de l’arase rampante en brique et en pierre, injection de coulis de mortier de chaux liquide, reprise en pierre neuve et vieille pour remplacement des pierres en mauvais état et remaillage des fissures, rejointoiement.
Consolidation de l’arc triomphal, de ses piliers, contreforts et fondations :
Remplacement intégral des claveaux et tambours en pierre, consolidation des fondations en sous œuvre contreforts Nord et Sud de l’arc triomphal selon étude de structure.
Divers :
Création d’un réseau de récolte des eaux pluviales, mise sous surveillance du chœur par fissuromètre.
2/ CHARPENTE :
Restauration partielle de la charpente du chœur : remplacement ponctuel et recalage des sablières, restitution de l’entrait et du poinçon coupés, révision du sous faitage, remplacement ponctuel des chevrons, de coyaux et de rives, mise en place d’un tirant, révision des assemblages, renforcement à la demande par pièces métalliques, traitement de la charpente conservée avec en option complément de restauration de la charpente par le dessus suivant l’état des chevrons à constater à partir des échafaudages et du plancher de travail.
3/ COUVERTURE :
Réfection partielle de la couverture du chœur en ardoises d’Espagne au crochet inox teinté noir, (bas de pentes et rives) remplacement de gouttière et de descente d’eaux pluviales neuve en zinc pré patiné avec pied de dauphin fonte.
4/ INSTALLATION D’UN PARATONNERRE.

Vocation du site

Quand l'église sera réouverte suite aux travaux de restauration, elle accueillera des concerts.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine