EGLISE DU PUID ET DU VERMONT

En 1785, les habitants du Puid et du Vermont, désirant une paroisse pour leurs deux villages, déposèrent une requête auprès de l'Évêché de Saint-Dié et des religieux de l'abbaye de Senones : ils s'engageaient à assurer la subsistance de leur propre curé car l'église de Saint-Jean du Mont était trop petite, trop éloignée et les chemins souvent impraticables. Portail face au Puid et sanctuaire vis-à-vis du village du Vermont à l'Orient, l’église, construite en 1788 par Nicolas Fennery maçon résidant au Puid, a par conséquent son maître-autel dirigé vers le point de l'horizon où le soleil apparaît le jour du 15 août, fête de l'Assomption de la Vierge Marie à laquelle il est dédié.C'est une église dite orientée et, à ce titre, son clocher a d'emblée mérité d'être orné d'un coq dont le chant annonce le lever du soleil ou, lorsque ce dernier fait défaut, le renouvellement du jour. Remplacé en 1921 suite aux dommages du premier conflit mondial, il a ensuite été redescendu pour réparations en 1962, puis en 1988. Mais en décembre 2013, c'est un coup de vent trop violent qui décide de son envol. Hélas, le lest de ses ailes ne lui a guère permis de profiter bien longtemps de sa liberté et sa brève épopée s'acheva misérablement entre les tombes.

Médias

Nature des travaux

Les travaux consistent à remplacer le coq du clocher de l'église. Le coût s'élève à 6 580 € HT.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine