L’histoire de la commune est très ancienne et nous savons que la famille de Meulan, propriétaire du château de la Haye-le-Comte, fit ériger une église dédiée à la Vierge dès le XIIème siècle. Cette église fut donnée aux chanoines qui en firent un prieuré. Puis au XIVème siècle, c’est une chapelle qui fut édifiée juste à côté de l’église.
Malheureusement ces deux sites religieux furent pillés et incendiés mais il reste heureusement, trois éléments intéressants :

  • Une Vierge à l’Enfant du XIIème siècle
  • Un buste reliquaire de Saint Thibaut
  • Une vasque des fonts baptismaux du XVIème siècle

Le prieuré et le domaine du château subirent successions et acquisitions au fil du temps, si bien qu’en 1905, au moment de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, la Haye-le-Comte ne disposait plus de biens communaux religieux.

Quand Jean AUGER partit en guerre…

En 1913, Emile AUGER et son épouse Léonie DUFAILLIT se portèrent acquéreurs de cette grande propriété autour du château de la Haye-le-Comte.
En 1914, leur fils, Jean AUGER fut appelé à la guerre et combattit dans l'artillerie notamment au Chemin des Dames en 1917. A cette époque, il était courant de faire des voeux et Léonie DUFAILLIT fit le voeu de construire une église à la Haye-le-Comte si son fils rentrait de la guerre 1914-1918.
Ce fut chose faite, et au retour de Jean AUGER, l’église fut édifiée et achevée en 1922. Le culte et les messes le dimanche furent desservis jusqu’en 1975. Aujourd’hui, le lieu est toujours consacré au culte.

Médias

Nature des travaux

En 2010, la famille Auger a fait don de l’église à la commune de la Haye-le-Comte. Puis en 2015, de nombreux travaux extérieurs ont été entrepris avec les chantiers d’insertion CURSUS.
Malheureusement, l’intérieur a subi les affres du temps, et la voûtes en plâtre sont altérées à certains endroits. Aujourd’hui, il est nécessaire de procéder à des travaux de réparation, et de peinture de l’ensemble des maçonneries.
En complément de ce chantier qui sera entrepris par CURSUS, la commune envisage de remplacer les chaises en bois, dont certaines ne sont plus utilisables. En effet, l’objectif est de pouvoir permettre à l’église de continuer à recevoir des offices mais aussi à accueillir du public à l’occasion de concerts et autres manifestations culturelles. Le montant des travaux s’élève à 27 000 €.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine