L’histoire de la commune de Ferques est intimement liée à celle de la pierre. Le sous-sol, riche en calcaire et marbres du Boulonnais, présente une géologie remarquable, encore exploitée en 2010. Dénommée Stinkal, la roche principale de Ferques est uniformément gris sombre. Un marbre, nommé Napoléon en 1808, fut découvert au XIXè siècle. Son exploitation marque intensément le territoire de la commune, tant sur le plan topologique qu’historique.

En 1867, trente-huit exploitations travaillaient le sous-sol de Ferques. Une ligne de chemin de fer donnait à la phase de construction et à la capacité d’acheminement un élan industriel décisif. L’extraction du marbre et des pierres de Stinkal attira un grand nombre d’ouvriers.

L’église devenant insuffisante pour les besoins religieux de la paroisse, il fut décidé que l’ancienne église (une bâtisse à tour carrée) serait reconstruite. Les travaux, entamés en 1873 sous la direction de Noël Pichon, architecte, se sont achevés en 1877.

En 1880, la foudre détruisait une partie du clocher. Nous n’avons pas, à ce jour, de descriptif des réparations effectuées par l’entreprise Lejeune-Gorrée, de Boulogne sur Mer.

En 1934, la foudre s’abattait de nouveau sur le clocher, provoquant un incendie qui détruisait le clocher et la toiture, ainsi que la fonte de la cloche.

Onze mois plus tard, la restauration s’achevait. Quatre-vingts ans plus tard, on a constaté de nombreux désordres dans la construction de l’édifice, dûs notamment aux modes opératoires de l’époque.

Médias

Nature des travaux

L’église a déjà reçu des travaux de maçonnerie, de couverture, des interventions visant à éliminer les infiltrations d’eau et la révision globale de la structure de la tour, notamment au niveau des contreforts. Il faut maintenant terminer ces travaux.

A ce jour ont été réalisés, la restauration de la tour et des tourelles, ainsi que la restauration de la couverture, de la charpente et de l’arase de la nef et la maçonnerie de la nef, du choeur et des sacristies.

Le 10 octobre 2016 était inaugurée cette partie des travaux, en présence de Mme Marie-Philippe Whitman, de la Fondation du patrimoine, de Mme Paulette Juilien-Peuvion, conseillère régionale, de Mr. l’Abbé Bizet, prêtre de la paroisse, de Mr. Denis Joly, Maire de Ferques.

L’église rouvrait alors aux paroissiens, après deux années de fermeture.

Désormais, il s’agit de restaurer des maçonneries du chevet, des sacristies, de la nef et des transepts, ainsi que de créer une rampe PMR. Enfin, il s’agit de procéder à la restauration et à la protection des vitraux de l’église.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • EGLISE NOTRE DAME DE FERQUES

    clocher restauré en 2016, objet d'un 1er appel à dons

  • EGLISE NOTRE DAME DE FERQUES

    restauration des intérieurs en 2016, objet du 1er appel à dons

  • EGLISE NOTRE DAME DE FERQUES

    restauration de l'ensemble des façades

  • EGLISE NOTRE DAME DE FERQUES

    restauration de l'ensemble des vitraux

  • EGLISE NOTRE DAME DE FERQUES