L’église de SOURS est au centre du village. Donnant l’heure pour certains, elle est pour d’autres un élément fondamental du culte sous le patronage de Saint Germain et Saint Symphorien. Bâtiment municipal, des concerts y sont organisés.
Le clocher est une des parties les plus anciennes de l’édifice. Forte tour carrée surmontée d’un toit en bâtière et d’un lanterneau, il semble dater du XIIe ou XIIIe siècle comme l’attestent les traces de peinture murales qui subsistent à l’intérieur de la salle intérieure.
Le reste du bâtiment a été reconstruit au début du XIXe siècle. En effet, un évènement naturel dramatique s’est abattu sur le village. Le dimanche 13 juillet 1788, un violent ouragan ravage notre région. La grêle est si forte, qu’elle détruit en cinq minutes les récoltes. A Sours, des moulins à vent sont renversés, des maisons sont endommagées et on déplore morts et blessés. L’église de Sours est au trois-quarts détruite hormis le clocher.
Un élan de solidarité apparaît pour parer au plus pressé et la reconstruction de l’église est envisagée. La première messe sera célébrée dans l’église reconstruite le 1er novembre 1806.
L’édifice terminé mesure 40 m sur 17 m. Les fenêtres ogivales proviennent pour moitié de l’église St Hilaire. Sur les bas-côtés et autour du maître-autel, des vitraux offerts généreusement ont été réalisés par les ateliers Lorin ou Campin. La cuve baptismale est du XIIe siècle, sans doute transformée ultérieurement. Elle se compose d’un chapiteau de colonne renversé, d’une cuve à pans avec écussons et emblèmes aratoires (coutre, soc, etc.)
Au maître-autel, on peut admirer le tableau de Saint Germain, un des patrons de l’église, réalisé par les soins de l’abbé Lainé en 1852.
Les deux cloches de 1653 ont été fondues à la révolution. La nouvelle cloche a été installée en 1802, et prénommée Pierre-Marie. L’horloge date de 1876 et son installation a fragilisé le haut du clocher.

Médias

Nature des travaux

En 2014, un examen minutieux révèle des fragilités dans ce bel édifice. Il montre que des désordres sont apparus dans le clocher. De nombreuses pierres de taille sur les redents des pignons, corniches et bandeaux sont descellées ou cassées. Certains corbeaux sont à remplacer. De nombreux moellons des parements en façade manquent de mortier. Les poutres de renfort de la charpente sont de trop faible section et ne permettent pas de reprise efficace des descentes de charges.

La commune de Sours recherche des aides diverses pour réparer l’édifice et parmi ces aides nous comptons sur votre implication dans ce travail de sauvegarde en mettant en place une souscription. Nous sommes persuadés que nous serons à la hauteur de vos aînés de 1803 qui ont permis de maintenir à Sours un édifice comptant dans notre patrimoine.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine