EGLISE SAINT-JEAN DU MARCHE A LA NEUVEVILLE DEVANT LEPANGES

L’église de Saint-Jean du Marché est représentative des édifices cultuels de l’ancienne prévôté de Bruyères. Elle est constituée d’éléments architecturaux caractéristiques : un clocher porche dont la base date vraisemblablement du XVIe ainsi qu’une nef et un choeur issus d’une campagne de travaux unitaire de 1751.

La population de la prévôté de Bruyères a quadruplé entre la fin du XVIIe et le début du XIXe, ce qui explique que la majorité des églises reconstruites ou agrandies durant cette période, l’est parce qu’elles ne peuvent plus contenir tous les paroissiens. En 1749, les paroissiens de Saint Jean du Marché, sollicite donc les décimateurs (le chapitre de Remiremont).

Jean Serrier, Maître charpentier et entrepreneur à Remiremont est désigné comme expert et constate que « ladite église est trop petite attendu qu’il y a une partie des paroissiens devant la porte pendant les offices ». Il constate aussi l’état de délabrement de la nef. Le financement des frais d’entretien des murs et toiture de la nef, sous l’autorité du chancelier Antoine-Martin Chaumont de la Galaizière, est à la charge des décimateurs, alors que celui de la tour revient aux paroissiens et le choeur au curé. En 1751, le baron de la Marre, curé de Champ le Duc dont Saint Jean du Marché est une annexe, se résout à financer la reconstruction du choeur.
L’architecte lunévillois Liard établit les plans et l’adjudication est remportée par Jean Serrier en 1751.

Médias

Nature des travaux

L’enduit actuel de la nef n’est pas celui d’origine. Il s’agit d’un mortier de ciment mis en oeuvre dans le courant du XXe siècle. Cet enduit trop dur et imperméable à la migration de l’eau n’est pas adapté à cette maçonnerie de moellon. Les sections de mur en pierre appareillées du clocher et de la nef seront nettoyées puis rejointoyées pour donner à voir leur aspect initial. A l’intérieur, les parois seront repeintes avec une peinture à la chaux, afin de préserver, comme pour l’enduit extérieur, les facultés hygrométriques de la maçonnerie ancienne. La peinture qui couvre le grand arc en anse de panier entre la nef et le choeur, sera décapée par hydro-gommage, afin que la qualité de la taille des pierres soit révélée.

A l’issue de ces travaux, l’église de Saint Jean du Marché aura retrouvé son lustre d’antan.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine