L'église Saint Pierre aux liens d'Anthien (Anthouin, au IXème siècle.), inscrite Monument Historique, est bâtie sur les ruines d'une église du XII ème siècle, laquelle reposait sur les vestiges d'une église primitive. Les fouilles menées au XIXème siècle ont révélé que le pays a été occupé par les celtes, d'abord, puis les romains. Une voie romaine le traverse d'ailleurs, reliant Corbigny à Vezelay par les hameaux des Bordes et du Chemin, rejoignant la grande « Via Lemovicencis » qui mène à Limoges pour finir à Compostelle ! Rien moins que Philippe Auguste, Richard Coeur de Lion et Jeanne d'Arc sont réputés y avoir fait étape ! Sans parler de la route du film La Grande Vadrouille d'où se repère notre cher clocher !
<strong>Une longue histoire</strong>
Initialement rattachée au prieuré bénédictin de Corbigny, la chapelle devient église paroissiale en 1537. Dévastée lors du passage des huguenots en 1559 puis sous la Révolution, elle ne sera restaurée que 50 ans plus tard. A titre d'anecdote, il faut signaler que les maçons auvergnats, venus travailler sur ce chantier, vont finalement rester au pays et y faire souche : la vie ne devait pas y être si désagréable !
<strong>Un peu d'architecture</strong>
De plan rectangulaire, cet édifice, aux murs percés de baies en plein cintre et flanqués de contreforts, décoré d'une rosace en façade, se compose d'un chœur de plan carré et de trois nefs dont les voûtes sont soutenues par des croisées d'ogives que soulignent des arcs-doubleaux. Les clefs de voûte sont ornées de blasons. Le clocher, carré, également percé de baies cintrées, se termine par une flèche recouverte d'ardoises; il abrite un porche, fermé par une porte moulurée en forme d'anse de panier. Le porche est décoré de statues de saints des XVI-XVIIèmes siècles.
<strong>Flèche en péril</strong>
Hélas ! le temps a fait son œuvre : cette église, qui a traversé plus de 12 siècles de vicissitudes nous appelle à l'aide. En effet, le clocher qui rythme la vie du pays, surmonté de son coq, témoin central de la vie du village, menace de s'effondrer. Si rien n'est fait rapidement, la charpente devra être démontée, car, elle ne peut plus supporter le poids des cloches, désormais réduites au silence pour cause de vibrations indésirables. Or, sans charpente, plus de flèche pour protéger le clocher, plus de cloches pour rythmer la vie du village, évanoui ce point de repère qui marque le centre du pays.
<strong>Nous aiderez-vous à sauver le clocher d'Anthien ?</strong>
81 000 € sont nécessaires pour restaurer la charpente et sa couverture d'ardoises, un budget hélas très au-dessus des moyens de notre petite commune rurale, composée de son bourg et ses 11 hameaux. En additionnant les subventions espérées, ce sont 50 000 € qui restent à réunir d'urgence: saurons-nous assez nous mobiliser pour mener à bien ce projet de restauration ?
La Municipalité et l’Association Pour le Patrimoine d’Anthien ouvrent une souscription en partenariat avec la Fondation du patrimoine. Chacun peut apporter sa pierre à ce sauvetage. Particuliers, entreprises, habitants ou amis de la commune nous pouvons sauver notre église.
Les donateurs pourront bénéficier de déductions fiscales incitatives grâce à la Fondation du patrimoine, qui pourra ajouter un financement complémentaire en fonction du montant des dons collectés.
Voulez-vous nous rejoindre et souscrire à l'appel ? Vous pouvez le faire en faisant un chèque ou un don en ligne sur le site sécurisé de la Fondation du patrimoine.

Médias

Nature des travaux

Restauration de la charpente du clocher et de la couverture en ardoises.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine