L’église de Brienon-sur-Armançon a probablement été bâtie à l’époque mérovingienne par Saint Loup, dix neuvième archevêque de Sens. Il s’agit alors d’une collégiale sans que l’on connaisse les origines de cette fondation. Elle reste aujourd’hui encore dépositaire du cœur de son créateur, conservé dans un reliquaire.

Incendiée pendant la Guerre de Cent Ans, elle n’est reconstruite qu’au milieu du XVème siècle. D’autres chantiers entrepris au XVIème et XVIIème siècles l’agrandissent jusqu’à la dimension majestueuse qu’on lui connaît aujourd’hui. Elle est remaniée et restaurée jusqu’au XIXème siècle pour être finalement classée au titre des Monuments Historiques en 1907.

En 2010, d'importants travaux de consolidation s'imposent. L’église est d’ailleurs fermée au public pour cause de chutes de pierres (les pierres de la croisée d’ogive de la 4e chapelle se détachent). Les travaux commencent dans le cadre d’un exceptionnel chantier d’insertion en partenariat avec la Fondation du patrimoine Bourgogne. Cette mobilisation exemplaire permet à l’église Saint Loup d’ouvrir de nouveau ses portes.

Comme nous l’avions fait lors de la restauration du théâtre et des toitures de l’église, nous lançons une souscription publique en partenariat avec la Fondation du patrimoine afin de permettre à tous de se mobiliser en faisant un don et en devenant ainsi acteur de la restauration des vitraux de notre église. Nous avons besoin de donateurs privés et de mécénat d’entreprises. Ces dons sont déductibles du montant des impôts sur le revenu, la fortune ou les sociétés grâce au soutien de la Fondation du patrimoine qui pourra abonder le montant de la collecte par le versement d’une aide complémentaire. Vous pouvez nous aider en faisant un don par chèque ou en ligne sur le site sécurisé de la Fondation. Chaque don permettra de faire revivre ce lieu de mémoire.

Médias

Nature des travaux

les vitraux qui avaient été remplacés, par prudence, par des panneaux de contre-plaqué nécessitent aujourd’hui, en cette année 2015, d’être restaurés afin de retrouver leurs places d’origine dans la chapelle Saint Nicolas et la chapelle du Bon Pasteur. L'atelier Defert situé à Auxerre travaille à la restitution des éléments manquants, notamment sur la figure de Saint-Loup créée par l'atelier Vermonet-Pommery de Reims au XIXème siècle. Les verres seront peints à la main, sertis de plomb, soudés à l’étain puis enduits par masticage.
L'ensemble reconstitué des vitraux de l’église, depuis ceux en grisaille du XVIème siècle jusqu’à aujourd’hui formera comme une chaîne continue qui redonnera enfin à ce patrimoine ses indicibles lumières.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine