Identifiants invalides.

EGLISE SAINT MARTIN A CHAMPIGNY

participation
de la fondation 6500 €

soutenir ce projet

La commune de Champigny, située au nord de Sens, possède une église dont le charme et l’intérêt architectural font la fierté de la population.  
Lors de la tempête de 2000 l’église de CHAMPIGNY a été endommagée et la couverture vétuste détériorée en divers endroits. Une intervention de première urgence a permis de colmater les principales fuites et également de faire un diagnostic général sur l’état sanitaire de l’édifice, négligé depuis longtemps.  
La couverture à bout de souffle demandait une réfection totale (liteaux gâtés) et la charpente montrait des faiblesses encore plus grave : Sablières pourries par l’humidité, chevrons brisés en plusieurs endroits et surtout fermes désassemblées. Au niveau du gros œuvre la situation n’était pas plus brillante : des fissures importantes cisaillaient les murs en maints endroits en raison de fondations révélées insuffisantes.  
Plus grave encore le clocher montrait sur sa pile Sud-ouest un affaissement de 18 cm qui avait entraîné un déversement important, heureusement contenu par la présence du mur intérieur Sud de la nef et par le mur perpendiculaire fermant le chœur. Cependant le mur de la nef non prévu pour une telle sollicitation s’était fissuré et déversé entraînant une grande désorganisation des piles de la nef. Il convenait d’urgence d’effectuer les travaux les plus urgents.  
Les sondages, puis les travaux qui ont suivis, ont permis de reconstituer les étapes de construction de l’église.  
1 – Une église romane à nef unique sans bas-côté, avec une abside semi circulaire datant du début du 12ème siècle (il en subsiste le portail d’entrée).  
2 – La construction au 15ème siècle de bas-côtés, entraînant le percement en sous œuvre des deux murs de nef qui furent conservés, ainsi que la construction d’un chœur et d’une abside polygonale plus vaste entraînant la démolition du petit chœur roman.
3 – La construction du clocher.  
4 – La construction d’une vaste chapelle formant faux transept, en pendant du clocher.  
5 – Au 17ème l’élargissement de la pile nord-ouest du clocher qui devait déjà montrer des signes de faiblesse et la construction de la sacristie.  
6 – Au 18ème siècle création d’un porche.  
TRAVAUX DEJA ENTREPRIS  
2002 – Intervention de 1ère urgence ( dépose de pierres en péril (sécurité), mise sur étais de la partie dangereuse de la charpente, pose de tôles diverses sur la toiture, compris remaniage de tuiles, sondages géotechniques en sol)  
2004-2006  ( reprise générale des fondations et restauration du clocher)  
2007-2008: ( restauration complète du chœur, abside, faux transept et sacristie)  
Depuis 2010: ( restauration de la couverture, des façades de la nef et des bas côtés, vitraux, menuiserie, etc...)   Malgré les fonds publics sollicités, le montant restant à la charge de notre commune reste très important. Afin de pouvoir mener à bien ces travaux indispensables pour redonner tout son éclat à ce témoin de notre vie quotidienne depuis quelques siècles nous avons souhaité mettre en place une opération de souscription   en partenariat avec la Fondation du Patrimoine. Ainsi, chacun (particuliers, entreprises, amis de la commune, etc….) pourra, en fonction de ses moyens, apporter sa pierre à la réalisation de ce projet. La Fondation du Patrimoine apportera un financement complémentaire.  

Médias

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine