EGLISE SAINT-MARTIN À SIROS

Ensemble, participons à la restauration du beffroi du clocher de l'église de Siros.

Siros est situé en Béarn à quinze kilomètres à l’ouest de Pau sur la rive droite du Gave de Pau.
L'église communale, dédiée à Saint-Martin, possède un beau patrimoine campanaire qu'il est nécessaire de restaurer aujourd'hui.

En Béarn, tous les villages dont le nom se termine par « os » datent de l’époque de l’occupation de l’Aquitaine par les légions romaines. La terminaison béarnaise en « os » est dérivée du latin « us ». On peut simplement s’en convaincre par le fait que le « u » latin, qui se prononce « ou », s »écrit « o » en béarnais, qui se prononce également « ou ».
Des esprits savants pensent que le nom de Siros a vraisemblablement été donné par un certain Sirus, Maître des lieux en ces temps là.

On ne sait, hélas, rien de cette époque lointaine et il faut arriver au recensement de Gaston Fébus, en 1935, pour savoir que la Paroisse de Siros comptait 12 feux (12 familles). Sachant que, de ce temps là, les familles étaient nombreuses et que les générations cohabitaient, on peut estimer la population à une centaine de personnes.
Aujourd’hui la population est de 730 habitants. Une Abbaye laïque gouvernée par un « domenger » et dépendant du « vic » de Lescar est mentionnée au 16ème siècle.

Le clocher de l’église Saint Martin abrite 2 belles cloches en bronze qui constituent un patrimoine communal auquel les villageois sont attachés car elles ont accompagné dans leurs souvenirs des moments de joie et de tristesse de leur commune. Jadis, et les plus anciens l’ont certainement connu, ce sont elles qui annonçaient un incendie dans la ville (sonnerie du Tocsin), elles qui ont annoncé la mobilisation pour la guerre puis la Libération, parfois elles étaient sonnées pour éloigner l’orage et la grêle.

Elles continuent aujourd’hui d’accompagner les temps forts des villageois pour célébrer les fêtes et honorer les défunts (baptêmes, mariages, deuils), elles qui continuent à animer la vie du village par leur chant quotidien lors de l’Angélus.
Ce patrimoine historique transmis par les anciens et aujourd’hui menacé, faute de moyens, témoigne aussi d’une page d’histoire communale, qui reste gravée dans le bronze, où sont révélés les noms du maire, du curé, des parrains-marraines de l’époque, du Saint protecteur de la paroisse. Ces deux cloches ont été fondues en 1813 (150kg) et 1874 (400 kg) par la Fonderie Dencausse de Tarbes, qui a œuvré dans la fonte jusqu’en 1954.

M. Fourcade était alors ingénieur ICAM et il a fondu ses dernières cloches en 1954 avant de transmettre son entreprise en 1974 à M. Laumaillé, qui continue aujourd’hui à perpétuer et entretenir les traditions campanaires. Ces belles cloches désirées et transmises par nos ancêtres méritent incontestablement d’être préservées et conservées avec soin pour les transmettre aux générations futures dans leur meilleur état, elles méritent également d’être mises en valeur par leur sonorité mélodieuse dans la vie de nos administrés, qui sont fiers et ravis de les entendre pour les événements marquants de leur commune et aussi pour honorer les défunts.

Médias

Nature des travaux

A l'occasion d'une visite de maintenance annuelle, le technicien en ayant la responsabilité, a été sensible au mauvais état de la charpente, qui lors du balancement transmet des vibrations néfastes sur les maçonneries et ce signalement a permis à la Ville d'évaluer la gravité de la situation pour le clocher.
Une poutre d'assise est fortement altérée et ne tient plus son rôle. Par ailleurs, en pratiquement 200 ans de vieillissement, les assemblages tenons-mortaises se sont usés et la charpente s'est affaissée de quelques centimètres. Ainsi, le beffroi ancré dans la maçonnerie vient créer des désordres dans le clocher.

Aussi les travaux envisagés sont donc : la fourniture et la pose d'un beffroi neuf pour les deux cloches et remplacement d'une poutre d'assise et de deux solives.

Ultérieurement, la commune prévoit des travaux de mise aux normes électriques ainsi que la réfection du plancher.

Vocation du site

Après restauration, il est prévu une exposition de photos anciennes et un plan de communication autour de l'église et de son clocher à l'occasion de la fête du village.

Partenaires

  • Mairie de Siros

    M. PANDO Christophe, Maire
    Mairie de Siros, 20, Rue de Carrerasse 64230 SIROS

    mairie.siros@wanadoo.fr

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MARTIN À SIROS

    Eglise de Siros, Pyrénées Atlantiques / Mairie de Siros, Pyrénées Atlantiques

  • EGLISE SAINT-MARTIN À SIROS

    Eglise de Siros, Pyrénées Atlantiques / Mairie de Siros, Pyrénées Atlantiques

  • EGLISE SAINT-MARTIN À SIROS

    Plafond de l'Eglise de Siros, Pyrénées Atlantiques / Mairie de Siros, Pyrénées Atlantiques

  • EGLISE SAINT-MARTIN À SIROS

    Cloche de l'église de Siros, Pyrénées Atlantiques / Mairie de Siros, Pyrénées Atlantiques

  • EGLISE SAINT-MARTIN À SIROS

    Mécanisme des cloches de l'église de Siros, Pyrénées Atlantiques / Mairie de Siros, Pyrénées Atlantiques