• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • S'informer
  • Mon espace donateur
  • Eglise Saint-Médard de Fresnes-Mazancourt dans la Somme

    Sauvegarder le chemin de croix et la Vierge à l’enfant de l’église Saint-Médard, rare exemple de décor architectural en mosaïque dans une église de campagne, ainsi que le monument aux morts de la commune de Fresnes-Mazancourt

    Chemin de croix
    Eglise
    Collecte terminée
    Eglise Saint-Médard de Fresnes-Mazancourt dans la Somme
    pinMapSvgFresnes-Mazancourt
    19 960
    14 960
    12 000

    124%

    Détails des montants

    Collecte terminée
    Le projet
    Merci à tous nos donateurs qui ont soutenu ce projet.L’appel aux dons est maintenant terminé.
    Partager ce projet

    Le projet : des mosaïques et un monument aux morts en danger

    Soutenez la commune de Fresnes-Mazancourt dans la restauration de ses mosaïques et de son monument aux morts afin de permettre leur conservation et leur valorisation.

    L’église Saint-Médard nécessite des interventions de restauration. L’urgence étant aujourd’hui de sauvegarder les quatorze stations du chemin de croix et la Vierge à l’enfant en mosaïques qui présentent de fortes traces d’humidité et de salpêtre. Les stations intégrées en niche constituent le décor architectural de l’église. La Vierge à l’enfant, située au-dessus de l’autel, se déploie quant à elle comme un éventail.

    Parallèlement, des travaux complémentaires sur l’édifice lui-même sont nécessaires afin de traiter les causes des désordres affectant les mosaïques et ainsi garantir leur conservation.

    De même, la lanterne des morts qui jouxte l’édifice nécessite des interventions de ravalement.

    Le lieu et son histoire : une petite église de campagne au décor singulier

    L’ancienne église Saint-Médard, qui était un ouvrage roman du XIIe siècle, subit une destruction complète lors de la Grande Guerre de 14-18. En 1927, le maire de Fresnes-Mazancourt charge l’architecte amiénois Louis Duthoit du projet de reconstruction. La réception définitive à lieu en 1931. C’est une construction de belle qualité de dimensions relativement importantes de 440m², réalisée en pierre de Saint Maximin.

    Les mosaïques du chemin de croix et de la Vierge en majesté sont l’œuvre de Gérard Ansart, architecte décorateur, et sont mises en œuvre par les ateliers Gaudin de Paris.

    Les vitraux, du même architecte et réalisés par Claude Barre d’Amiens, représentent la montée à l’échafaud le 17 juillet 1794 de la bienheureuse Sœur Marie du Saint Esprit, de son vrai nom Angélique Roussel, carmélite de Compiègne, née à Fresnes-Mazancourt.

    «
    Quand ces tâches sont apparues, j’ai tout de suite cherché des solutions. […] L’église c’est le symbole de notre village.

    Henri Vanoye, ancien maire de Fresnes-Mazancourt

    »

    La mobilisation : un territoire rural soudé autour du projet

    Soutenue par la Conseil régional des Hauts-de-France, la commune de Fresnes-Mazancourt a à cœur de préserver ces mosaïques qui représentent un rare exemple de chemin de croix réalisé dans cette technique et qui constituent la grande majorité de son décor, rendant l’édifice unique.

    La commune partage tout au long de l’année sa richesse patrimoniale en accueillant du public dans son église à l’occasion de différents concerts, d’expositions ou encore lors des Journées européennes du patrimoine.

    Les partenaires

    Conseil régional des Hauts-de-France
    https://www.hautsdefrance.fr
    Partager ce projet
    Mise à jour le 20/10/2021

    Vous aimerez aussi

      Voir tous les projets

      Où nous trouver ?

      Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

      La Fondation près de chez vous