EGLISE SAINT-MICHEL - CHAVROCHES

L'église de Chavroches est une église romane, au « clocher à peigne » avec au moins trois cloches dont les baptêmes sont mentionnés dans les registres paroissiaux de 1619, 1651 et 1726. L’abside et le chœur sont voûtés alors que la nef est lambrissée, sur une charpente en quille de bateau renversée.

Si le premier texte explicite date de 1109, la présence d’un lieu de culte sur la butte de Chavroches est beaucoup plus ancienne, comme cela a été révélé par des travaux dans l’abside et le chœur en 1898. Dans la revue de la Société d’Emulation et des Beaux-arts du Bourbonnais (article du 26 octobre 1898), le docteur Bailleau donne une description détaillée des fouilles et conclut que l’église actuelle a remplacé vers la fin du XIème siècle une église primitive, elle-même élevée sur les ruines d’un temple païen d’époque gallo-romaine.

Le site de Chavroches était une importante place forte au Moyen-Age, qui dépendit de nombreuses familles avant d’intégrer le duché du Bourbonnais et devenir une Châtellenie au XIIIème siècle.

Le terrier de 1509 donne une description précise du site : l’église est alors entourée du cimetière paroissial, à l’intérieur de la basse-cour de la forteresse.

En 1797, l’église est vendue aux enchères en tant que Bien National. Voici le texte descriptif :

« Un corps de bâtiment de 80 pieds de largeur et 16 de hauteur. Ledit bâtiment servant d’église à laditte commune de Chavroche, construit à pierre, chaux et sable et couvert à tuile. Lequel bâtiment est environné du cimetière de laditte commune ».

Jusqu’à la Révolution Française, la paroisse de Chavroches était limitée à la butte du bourg, enclavée à l’intérieur de la paroisse de Trezelles. Elle faisait partie du diocèse de Clermont mais elle a perdu les abbayes de Tournus puis de Cluny et du prieuré de Souvigny. Ainsi, pendant tout le Moyen-Age, elle fut placée sous le vocable de Saint-Mayeul.

Au début des années 1880, l’église de Chavroches était en mauvais état. Elle menaçait même de s’écrouler car les fondations du mur Nord n’étaient plus stables. Des travaux de consolidation étaient urgents. L’architecte départemental Louis Tourteau dirigea une restauration importante : reconstruire le mur Nord qui menaçait de s’effondrer, refaire la façade et le clocher, ouvrir des fenêtres pour lutter contre l’humidité, poser une rosace.

Les travaux furent complétés par la construction d’une sacristie neuve en 1895. En 1898, on abaissa le niveau du chœur, ce qui permet la découverte des fondations antiques. La nef fut lambrissée et l’abside peinte en 1902.

Aujourd’hui, la commune s’engage dans des travaux de rénovation de la toiture afin de protéger le lambris fleurdelysé.

Le montant des travaux s’élève à 36 240 € HT, un coût que la commune ne peut pas supporter seule.

 

Médias

Partenaires

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL - CHAVROCHES

    Commune de Chavroches

  • EGLISE SAINT-MICHEL - CHAVROCHES

    Commune de Chavroches

  • EGLISE SAINT-MICHEL - CHAVROCHES

    Commune de Chavroches

  • EGLISE SAINT-MICHEL - CHAVROCHES

    Commune de Chavroches

  • EGLISE SAINT-MICHEL - CHAVROCHES

    Commune de Chavroches

  • EGLISE SAINT-MICHEL - CHAVROCHES

    Commune de Chavroches

  • EGLISE SAINT-MICHEL - CHAVROCHES

    Commune de Chavroches

  • EGLISE SAINT-MICHEL - CHAVROCHES

    Commune de Chavroches