Le village d’Arrien-en-Bethmale est situé dans la vallée de Bethmale, au cœur des Pyrénées ariégeoises. Son église est dédiée à Saint-Michel dont une statue trône au dessus du portail d’entrée. L’intérieur de cet édifice religieux est richement orné. Ainsi, tout le chevet forme un retable comprenant trois grandes statues. Celle du milieu représente Saint Michel, le torse nu et les ailes dorées déployées, brandissant une épée flamboyante. D’une manière générale, le style peut être qualifié de naïf, comme celui de la plupart des représentations humaines des retables couserannais. L’entablement au-dessus de la statue est cintré ; ce « Saint-Michel » étant posé sur un tabernacle étincelant d’or, garni de diverses petites statues, dont une le surmontant représente la Vierge. L’importance de cette partie centrale est marquée par des colonnes salomoniques doubles, alors que celles qui entourent les autres statues n’ont qu’un seul fût. L’entablement aux sculptures multiples supporte divers ornements dont, à chaque extrémité, un ange figure. Des têtes de chérubins sont également présentes en de nombreux endroits. Les deux chapelles adjacentes ont, elles aussi, une riche ornementation. Celle de droite comprend, au dessus d’un tabernacle abondamment décoré, entouré de colonnes et de volutes dorées et surmonté d’un fronton, le tableau d’une Crucifixion avec, à droite de la croix, Saint Michel terrassant un démon. De part et d’autre du tabernacle, des représentations naïves de Saint Pierre et de Marie Madeleine figurent. La chapelle de gauche est encore plus ornée. Le retable qui monte jusqu’à la voûte est sur deux étages. En haut, sous un fronton triangulaire, entre volutes, colonnes et guirlandes dorées, une statue de la Vierge. La partie inférieure, disposant de colonnes salomoniques et d’un bel entablement, comprend un tableau central dans un cadre doré hexagonal représentant une Vierge de type espagnol autour de laquelle des anges tiennent un arceau piqué à distances égales de roses : cela constitue la Vierge du rosaire. Enfin, sur les fonds baptismaux, se trouve un bas relief polychrome représentant « Le Christ en Croix », entouré de la Vierge et de Saint Jean, restauré par Ortet en 1859 grâce à la générosité de l’impératrice Eugénie et des gens du pays. Grâce à cette souscription, vous pouvez soutenir cette opération de sauvegarde et de mise en valeur de ce patrimoine religieux d’exception.

Médias

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL D'ARRIEN-EN-BETHMALE

    Fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL D'ARRIEN-EN-BETHMALE

    Fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL D'ARRIEN-EN-BETHMALE

    Fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL D'ARRIEN-EN-BETHMALE

    Fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL D'ARRIEN-EN-BETHMALE

    Fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL D'ARRIEN-EN-BETHMALE

    Fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL D'ARRIEN-EN-BETHMALE

    Fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL D'ARRIEN-EN-BETHMALE

    Fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL D'ARRIEN-EN-BETHMALE

    Fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL D'ARRIEN-EN-BETHMALE

    Fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-MICHEL D'ARRIEN-EN-BETHMALE

    Fondation du patrimoine