EGLISE SAINT QUENTIN DE MONTCAVREL

Elle fut fondée entre 1440 et 1473, par Aymon de Monchy et Jeanne de Montcavrel. C'est donc un témoin intéressant de l'architecture du 15ème et du début du 16ème siècle. Suite aux dommages de guerre subis en 1544, l'église est amputée de sa nef, puis close et couverte avant 1585, la dénaturant quelque peu. Le côté oriental de l'église , le chevet du choeur, dénote sa richesse et son passé seigneurial, il est ouvert de 7 larges et hautes fenêtres ( vitrées en 1869 et 1876, équipées de remplage et revitrées en 1899/1901 ) et avec des contreforts à base carrée avec à mi- hauteur un arc trilobé surmonté d'un gâble aveugle, se terminant par un pinacle, à faces ornées d'arcs trilobés, recouvert d'une toiture en bâtière ondulée .

Plan/composition : vaisseau central de 21 mètres, 11mètres de hauteur sous voûte ( fausse voûte en bois+ détails : liernes, arc doubleau, nervures, clefs, branches d'ogives ), se composant d'une « pseudo croisée de transept à deux travées » ( avec 2 grandes arcades à arc brisé en tiers point retombant sur des piles octogonales, les corbeilles des chapiteaux proviennent de l'ancienne nef pour certains), choeur à 2 travées, et abside à 3 pans. 2 vaisseaux latéraux ( chapelles nord - ancienne chapelle seigneuriale - et sud -chapelle saint Hubert-) / tourelle semi-octogonale, soubassement en damiers de grès et de silex,

Aux 17ème et 18ème s, elle bénéficie des largesses des seigneurs de Monchy et de Mailly ( en 1622 : cloche ; en 1688 : édification de fausses voûtes au dessus du choeur suite à l'écroulement de celles en pierres, du transept, de la chapelle de la vierge ( au nord ), réfection de la couverture, reconstruction de la sacristie en 1690, réfection du choeur en 1696 et des piliers, 1698 : dallage de la nef, confortement des vitraux de la chapelle Nord, les vitraux portent les armoiries et représentent les portraits des membres de la famille de Montcavrel. ) En 1796, l'église fut vendue comme bien national puis devint fabrique de salpêtre créant quelques dommages, une partie du mobilier est décimée, le choeur sert aussi d'assemblée pour le conseil municipal. Elle est rendue au culte en 1802.

Le 19ème siècle est marqué par un entretien régulier de l'église qui subit deux orages. 1808 : réfection de 4 contreforts, 1818/20 : couverture, 1828 : clocher ( ardoises ), 1833 : travaux de maçonnerie et de toiture, 1843 : pose de chéneaux, 1850 : travaux sur la chapelle Nord ( couverture ), aménagements intérieurs : lambris du choeur et de la chapelle nord, dallage en pierre noir et blanc, 1866 : nouveaux vitraux : dans la chapelle Nord ( oeuvre de l'atelier Maréchaux de Metz, dans l'abside : 3 verrières de Bazin ( 1869 ), 1876 : verrière nord de la 2ème travée du choeur, rehaussement de la chapelle sud, agrandissement de la sacristie, 1885 : la foudre tombe sur le clocher ; un projet est présenté par Clovis Normand mais refusé par la commission des bâtiments civils. 1887 : pose d'une rose sur le portail d'entrée ( vitrail de la Sainte Trinité, don des Pères des Chartreux de Montreuil ), 1888 : nouvelle flèche, pose d'ardoises anglaises ; 1954 : remise en état du clocher

1954 : remise en état du clocher et de la tourelle
1957 : contreforts en mauvais état + corniche, fissures longitudinales dans les arcs de voûtes, 1969 : mérule traitée dans un quartier de voûte.
1959 : réfection du versant nord nef ( couverture ) en 1970/71 : versant sud en ardoises de Fumay – en 1980 : réfection en ardoises d'Angers du clocher + bas côté nord – 1995 : mérule dans les fausses voûtes en bois ( filaments, pourriture cubique ) .

Médias

Nature des travaux

Etat sanitaire du bâtiment :

Les vitraux du 19ème ( sauf celui de l'abside – fenêtre axiale – qui contient encore des vestiges de la verrière offert par Antoine de Monchy en 1585 ) sont pour la plupart en mauvais état ( corrosion des barlotières, remplages éclatés, déformation des réseaux de plomb, verres fissurés ).

Les vitraux doivent être déposés, restaurés en atelier, reposés et protégés par des protections grillagées. les fenêtres murées doivent être rouvertes et équipées de nouveaux vitraux pour redonner au choeur la lumière qu'il a pu avoir au 16ème siècle.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine