EGLISE SAINTE-AURELIE DE LALAYE

La commune de Lalaye-Charbes, forte de 470 habitants, est un vilage de montagne adossé au contrefort des Voges qui se compose de trois secteurs : le centre du bourg, le hameau de Charbes distant de 2 km et deux lotissements (Pransureux et Blanc Noyer) implantés à 600 m d'altitude.

Le passé minier du village

Lalaye comprenait autrefois d'importants gisements miniers, dnt le plus ancien se trouvait au lieu-dit la Hallée. On y exploité surtout du plomb argentifère à la fin du Moyen âge. Le minerai était extrait notamment par un dépilage journalier. En parcourant la route vers Charbes, on trouve une autre mine connue sous le nom de Haus Osterreich, exploitée pendant le XVIe siècle et le début du XVIIe siècle. Les travaux miniers ont été effectués entre 1748 et 1848 pendant une centaine d'années.

L'église Sainte-Aurélie

L'église Sainte-Aurélie est le témoin du passé minier du village. En 1665, un document sur "l'état des paroisses" de la Seigneurie de Villé signale l'existence d'un édifice à Lach (Lalaye) en bon état. A partir de 1777, la chapelle est démolie et l'église, dont les plans sont édifiés par Christiani (architecte alsacien) est érigée au même emplacement. Cette église permet alors d'accueillir des effectifs beaucoup plus nombreux dus à la forte immigration du XVIIIe siècle.

C'est un édifice rustique et montagnard qui a su accueillir en son sein pendant des siècles les joies et les peines des mineurs de fond. Le travail des mines était harassant et peu payé et malgré cela, tous ont contribué, par leur effrot, à la construction de cette église.

Médias

Nature des travaux

Les parties hautes du clocher ont été fortement endommagées lors de la tempêtes Lothar qui frappa le pays en 1999. Le clocher a fait l'objet d'une mise hors eau dans l'urgence, mais n'a jamais fait l'objet d'une restauration complémentaire par la suite.

La courverture du clocher est fatiguée (ardoises cassées, zingueries usées) et sa croix somitale est tordue. En l'état actuel, la pérennité du toit n'est pas assurée et rien ne garantit la durabilité des courvertures déjà fortement fragilisées. L'inclinaison de la croix pourrait résulter de dommages en partie haute du poinçon, nécessitant une inspection sérieuse et un remplacement éventuel de ce poinçon. La descente du paratonnerre et les zingueries devront être également remplacées.

Sur la façade arrière, une rénovation s'avère nécessaire notamment le bardages des ardoises protégeant la maçonneries lors d'intempéries. Enfin, il faut prévoir la restauration des abats-sons et des cadrans de l'horloge.

Le côut total des travaux est estimé à 122 352 € HT. Il s'agit d'importants travaux qui représentent une énorme charge pour cette petite commune montagnarde.

Vocation du site

Au travers de cette restauration menée avec votre soutien, la Municipalité souhaite préserver la mémoire du passé minier du village. Votre don, aussi minime soit-il, permettra d'ajouter ne serait-ce qu'une ardoise à l'édifice.

En remerciement de votre don, la commune vous proposera des visites du chantier de restauration, ainsi qu'une découverte du patrimoine minier du village.

Partenaires

  • Direction Régionale des Affaires Culturelles




  • Communauté de Communes de la Vallée de Villé




  • Région Grand-Est




faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINTE-AURELIE DE LALAYE

    le clocher de l'église Sainte-Aurélie de Lalaye

  • EGLISE SAINTE-AURELIE DE LALAYE

    Cadrans de l'horloge

  • EGLISE SAINTE-AURELIE DE LALAYE

    le clocher de l'église Sainte-Aurélie de Lalaye - état actuel

  • EGLISE SAINTE-AURELIE DE LALAYE

    Etat actuel de la couverture et des zingueries