EGLISE SAINTE JEANNE D'ARC À VERSAILLES

L’église Sainte Jeanne d’Arc à Versailles, construite entre 1924 et 1926, constitue, avec son style éclectique néo byzantin,  un bel exemple du renouveau de l’architecture religieuse du début des années du 20ème siècle.

D’importants travaux de rénovation de l’église vont être entrepris. Au cours de ces travaux, le système de chauffage actuel va être changé, par un système par le sol.  Les sols très dégradés seront à cette occasion restaurés avec soin.

L’église Sainte Jeanne d’Arc est située dans le quartier Clagny Glatigny de Versailles. C’est une église catholique, votive et paroissiale, construite par Mgr Gibier, évêque de Versailles, à la suite du vœu qu’il avait fait au début de la Grande guerre, de construire une église dédiée à Jeanne d’Arc si, par son intercession, la Ville de Versailles était préservée des horreurs de la guerre.

L’architecte Albert Guilbert né en 1866 et décédé en 1949, a beaucoup construit entre 1900 et 1940. Il est surtout connu par ses réalisations  marquées par l’Art nouveau et l’Art déco. L’église de Sainte Jeanne d’Arc est très inspirée de la cathédrale arménienne Saint Jean Baptiste à Paris qu’il a construite au début des années 1900.

L’église Sainte Jeanne d’Arc est construite sur la base d’un plan carré, sans bas coté, surmonté par une très important coupole culminant à 37 mètres de hauteur. Elle a été réalisée avec une structure en béton armé, assez innovante pour l’époque.

Le sol de l’église est composé de trois parties :

La première comprend les allées centrales et latérales, réalisées en carreaux de ciment agrémentés de dessins géométriques très soignés typiques des années 1920.  Il est malheureusement en très mauvais état, l’essentiel des carreaux de ciment, posés sur sable s’étant au fil des temps cassé.

La deuxième comprend l’emplacement des fideles, matérialisé par un parquet de chêne, cloué sur lambourdes stabilisé sur sable et mâchefer. Le lessivage des ce parquet pendant un siècle a pourri les lambourdes et dégradé les lames de parquet.

La troisième partie comprend le chœur et l’avant chœur. Elle a été entièrement refaite en 1965, mais n’est pas dans un état satisfaisant.

L’église est également remarquable par les peintures couvrant  totalement l’abside. Il s’agit de peintures à l’huile sur toile marouflée réalisées en 1934 par Henriette Lebon Delore, élève de Maurice Denis. Elles représentent quatre scènes de la vie de Jeanne d’Arc.

Enfin l’église a accueilli en 2007 le grand orgue du Studio 103 de Radio France, particulièrement mis en valeur dans la Tribune de l’église.

Médias

Nature des travaux

L’église Jeanne d’Arc a connu d’importants travaux de restauration, mais limités à l’extérieur dans les années 1990 et la transformation de l’espace du chœur en 1965, pour le rendre conforme aux directives de Vatican II.

Il a donc été décidé de lancer une importante campagne de travaux, permettant de créer des espaces d’accueil et de réunion dignes de ce nom et une nouvelle chapelle de l’adoration.

Dans le cadre de ces travaux, il été décidé de remplacer le système actuel de chauffage par air pulsé peu performant par un système de chauffage par le sol, plus économe en énergie et plus confortable.

De ce fait, les travaux de réfection des sols de l’église comprendront :

- Dépose des carreaux avec soin pour récupérer ceux qui peuvent l’être. Il est prévu de réutiliser ces carreaux lors de la réfection du sol du chœur, à prévoir dans une autre tranche de travaux

- Dépose du parquet trop dégradé pour être réutilisé

- Dépose de la totalité du sol et du mâchefer

- Repose sur une chape traditionnelle des 6763 nouveaux  carreaux fabriqués à l’identique des carreaux existants  et du parquet.

Ces  travaux seront réalisés sous la maitrise d’ouvrage de l’Association diocésaine de Vesrailles, propriétaire de l’église et sous la maitrise d’œuvre de  l’architecte Yves Girot.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINTE JEANNE D'ARC À VERSAILLES

    Façade de l'église Sainte Jeanne d'Arc à Versailles / Association diocésaine de Versailles

  • EGLISE SAINTE JEANNE D'ARC À VERSAILLES

    Vue du chœur et de l'allée en carreaux de ciments qui font l'objet de la restauration. / Association diocésaine de Versailles

  • EGLISE SAINTE JEANNE D'ARC À VERSAILLES

    Vue de la nef et de la tribune d'orgue. / Association diocésaine de Versailles

  • EGLISE SAINTE JEANNE D'ARC À VERSAILLES

    L'état des carreaux de ciments de l'allée est désormais très dégradé. / Association diocésaine de Versailles

  • EGLISE SAINTE JEANNE D'ARC À VERSAILLES

    Vue d'ensemble des motifs géométriques de l'allée en carreaux de ciments. / Association diocésaine de Versailles