EGLISE SAINTE-MARIE-DE-JAILLANS

Origine de l’Eglise

Date de construction : fin du XIe siècle ou début du XIIe siècle par les moines bénédictins de Montmajour.

Légende de la bête de Jaille : légende locale qui raconte qu’une bête féroce terrorisait la population et que le seigneur de la Jonchère promit de construire une église sur le lieu où elle serait abattue.

Inscription de l’église à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1926.

Architecture générale : Hormis sa façade occidentale et quelques chapelles latérales, adjointes au cours des siècles, l’église est un édifice roman très homogène. L’intérieur se compose d’une abside semi-circulaire voûtée en cul de four, d’une travée de chœur (impostes à décor cordé) couverte d’une coupole sur trompes qui porte le clocher et enfin, d’une nef de quatre travées voûtées en berceau brisé, reposant sur de grands arcs de décharges en plein cintre et portés par des doubleaux prenant appui sur six demi-colonnes ornées de chapiteaux historiés ou ornementaux.

Etat actuel : fissures évolutives sur la voûte de la Chapelle Sainte-Lucie. Suite à un diagnostic, un arrêté a été pris en septembre 2013 pour fermeture d’accès à l’église.

Médias

Nature des travaux

  • Retrouver la stabilité de la structure porteuse, repérer les maçonneries, rejointoyer et injection d’un coulis (chaux gras)
  • Répartir les charges : révision de la toiture, voûte à étayer, remplir le creux dans les combles de mortier de puzzolane, assurer la stabilité de l’arbalétrier.
  • Restauration des voûtes, consolider l’arc en pierre, nouvel enduit dans la sacristie à vase de chaux. Restauration des badigeons.

Vocation du site

Lieu de culte

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine