EGLISE SAINTE MARIE DU VILAR A REYNES

<div style="text-align: justify;"><strong>Reynès </strong>en catalan, Reiners ou Reyners est une commune située dans le département des Pyrénées-Orientales, ses habitants sont appelés les Reynésiens. La commune traversée par le Tech, est frontalière avec l'Espagne et son point culminant est le Roc de France. Le site de Reynès était déjà habité entre le Néolithique (5000 ans a.v. J.C.) et le Chalcolithique (2000 ans a.v. J.C.). Après les Ibères, les Romains arrivèrent dans la région, qu'ils nommèrent « Pagus Vallis Asperi, » d'où est issu le nom Vallespir. On doit aux Romains la Via Vallespiriana, qui traversait le territoire de Reynès pour aller à la station thermale d'Acquae Calidae (devenue les Bains d'Arles).
En 1825, une piste étroite relie Céret à Arles. Les communications se font surtout à dos de mulet et les rivières se traversent à gué. La route actuelle est créée en 1840.
1861 voit l'inauguration du canal d'arrosage d'Amélie - Reynès - Céret - Maureillas - Saint Jean-Pla-de-Corts, qui permet d’irriguer un important périmètre en rive droite du Tech. Une mine de talc exploitée dès 1876 et une usine de broyage est ouverte en 1888.
En 1895, la voie ferrée Elne - Arles sur Tech est construite, dont le double pont du VILA ("Pont de Fer"), réalisé dans le style EIFFEL. Sur la partie supérieure, circulent les trains de marchandises et de voyageurs, et, sur la partie inférieure les véhicules.
<strong>L'église Sainte-Marie du Vilar </strong>est une église romane mentionnée pour la première fois dans un document testamentaire daté de 1021. Consacrée le 15 février 1114 par Pedro Bernardo, évêque d'Elne, elle sera donnée au monastère del camp, situé sur la commune de Tresserre.
Constitué d’une nef et d’un chevet plat couverts de berceaux en plein cintre, elle abrite en son chœur un retable en bois sculpté du 18ème siècle, un beau christ de la fin du 16ème siècle début 17ème siècle, ainsi que des traces d’une litre funéraire et d’autres éléments décoratifs et liturgiques médiévaux.
Un portail de pierre de taille couvert en plein cintre, présentant des claveaux d’un calcaire ocre jaune localement rare, et fermé d’une double-porte en bois à ferrures à volutes et crapaudine donne accès à la nef. L’escalier extérieur d’accès au clocher, maçonné, daté de 1775, flanque le pignon Ouest de la nef, enjambant le portail d’entrée au moyen d’un berceau en plein cintre en pierre de taille, qui forme narthex.
Une sacristie a été édifiée à une époque inconnue, adossée en appentis au côté Sud du chevet. Elle est éclairée par une baie Sud récente.</div>

Médias

Nature des travaux

<div style="text-align: justify;">La première tranche de travaux concerne la réfection des couvertures, la restauration des élévations extérieures.
Le coût total estimé des travaux est de 107 653 € H.T.</div>

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine