EGLISE SAINTS PIERRE ET PAUL DE HALSTROFF

La commune de Halstroff se trouve en Moselle à l’est de Thionville dans le canton de Sierck-les-Bains. Halstroff et ses environs ont toujours été imprégnés d’une forte foi chrétienne, puisque déjà en 1549, une chapelle filiale de l’imposante église de Kirschnaumen était connue.
L’église sous la coupole de l’ancien archevêché de Trèves fut détruite lors de nombreux événements historiques. En 1756, une nouvelle église voit le jour, placée au centre du village. Malheureusement, par manque de moyen, elle ne fut pas entretenue. Elle devient vétuste et fut donc détruite.
Un nouveau lieu de culte se situe route de Bizing, sur la commune de Halstroff, en direction de Grindorff-Bizing, nominé par les deux Saints patrons, Saint-Pierre et Saint-Paul. Elle fut consacrée le 10 septembre 1902 par Monsieur Bentzler, possédant un nouvel autel majeur dans lequel sont enchâssées les reliques des ossements des Saints Agoard et Aligert, martyrs de Paris. Un presbytère et un nouveau cimetière furent construits afin de tout regrouper dans une même géolocalisation. Le Conseil de Fabrique existait déjà et s’occupait à meubler l’église.
À partir du XXème siècle, la foi chrétienne n’a cessé de s’accroître alimentée par de nombreuses bénédictions, des chemins de croix tout en affirmant la volonté de garder la présence d’un curé résidant.

Après la Première Guerre Mondiale, le Conseil de Fabrique s’est porté le gardien de ce bâtiment en le rénovant suite à des bombardements. Ensuite il n’a cessé de l’embellir et de le valoriser en procédant à l’achat d’un orgue, l’installation de l’électricité, le rafraîchissement de la peinture.
Dans cette même volonté de garder ce patrimoine, le Conseil de Fabrique, après la Seconde Guerre Mondiale, décide d’y installer des vitraux rappelant ses deux Saints. Autre événement à prendre en compte : la bénédiction des quatre cloches le 13 septembre 1950. Enfin, en l’année 1963, l’église se voit attribuer deux cloches supplémentaires, une de Grindorff de 100 kgs sonnant la note de musique FA dédiée à Saint-Isidore et la deuxième le SOL d’un poids de 70 kgs de Bizing dédiée à Saint-Pierre et Saint-Paul.

Médias

Nature des travaux

Aujourd’hui, les cloches rassemblant les fidèles restent muettes ; leurs supports sont bien trop abîmés et fragiles et ne peuvent plus supporter le mouvement. Il est important de restaurer ce clocher car cet édifice s’avère être un lieu de culte et de recueillement pour de nombreux fidèles.
Les travaux de restauration du beffroi et des abat-sons sont chiffrés à 9 348 €.

Vocation du site

Lieu de culte.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine