• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon espace donateur
  • Prévisualisation

     - 

    (publié)

    Forge d'Angosse à Arthez d'Asson

    La forge d'Angosse à Arthez d'Asson nécessite une restauration urgente afin de proposer ses nouvelles activités au public

    Forge
    Projets de maillage Loto du patrimoine 2021
    Soutenus par Mission Bern
    Collecte terminée
    forge
    missionBernSvg
    pinMapSvgArthez d'Asson
    missionbern.fr
    Le projet
    Partager ce projet

    Le projet : restaurer la forge d'Angosse, actuellement dans état de dégradation

    L’accès au public est dangereux et interdit à l’heure actuelle. Bâtis pour l’essentiel entre les XVIIe et XVIIIe siècles, les murs sont composés de galets et moellons en pierre dure, pour la plupart recouverts de végétation ou ruinés. Il ne subsiste aucun élément de toiture si ce n’est un ou deux pignons. Le canal qui amenait l’eau vers les trompes est totalement comblé. Aujourd’hui, certains murs sont effondrés du fait de cette végétation, mais aussi des remblais accumulés qui créent des instabilités de structure. Au niveau du canal, des affouillements ont été constatés. Plusieurs cavités se sont formées, laissant l’eau submerger la salle du martinet et des logements supérieurs lorsque le concessionnaire met le site en eau ou lors de grosse vague pluvieuse.

    Les modalités d’intervention vont consister dans un premier temps à enlever la végétation qui pousse à même les maçonneries et à intervenir afin de stopper la dégradation (rocaillages, rejointoiements, etc.). Les pans de murs les plus fragiles devront être consolidés et renforcés. La priorité est donnée à la stabilisation des maçonneries. L’intervention se fera par degré d’urgence, en commençant par les élévations les plus hautes : renfort et consolidation au niveau de la grande halle. Dans un second temps, la végétation sur les murs bas et de moyenne hauteur sera traitée et le mur du canal sera repris en sous- œuvre. Enfin, la troisième phase sera consacrée au mur de soutènement au Nord du canal de décharge, qui nécessite démontage et remontage des maçonneries effondrées.

    • Octobre 2021Début des travaux
    • Début 2023Fin des travaux

    Le lieu et son histoire : la forge d’Arthez-Asson construite au XVIe siècle

    Construite en 1588, la forge d’Arthez-Asson représente l’un des plus anciens témoignages de la tradition industrielle du Pays de Nay, servant d’interface entre la montagne et la plaine. Un réseau industriel fut créé, employant plus de 500 ouvriers-paysans formés par les ferrones du Guipùzcoa. En 1663, le site fut transformé en forge « à la catalane », une innovation venue d’Italie et adaptée en Catalogne : faire du feu avec de l’eau, grâce aux trompes hydrauliques, et réduire les coûts de production.

    La qualité et la bonne santé de l’exploitation permirent à son propriétaire, Jean-Paul d’Angosse, de survivre à la Révolution : le site était indispensable pour assurer les commandes d’armes. En 1928, une centrale hydroélectrique fut installée sur le site par la famille Prat, pour alimenter en électricité la mine de fer de Baburet.

    La mobilisation : redonner vie à ce lieu historiquement riche

    La dynamisation de cette partie du territoire, située en zone de montagne et à l’image peu valorisante, passe par une politique globale de développement culturel et touristique : création de chemins de randonnée, parcours de découverte du patrimoine et itinéraire de balade géolocalisée. Des outils de médiation innovants seront développés : maquette numérique 3D du site, développement de l’accessibilité, médiation patrimoniale, points d’écoute se déclenchant sur une application mobile pour distribuer du contenu de « mémoire locale ». Des partenariats locaux et transfrontaliers seront poursuivis, avec l’association Fer et savoir-faire, le CAUE dans la thématique de l’eau et dans le cadre de la Route du Fer dans les Pyrénées, reconnue comme itinéraire culturel européen. La forge sera valorisée par le biais d’actions conjointes : exposition itinérante (40 000 visiteurs sur l’ensemble de l’itinérance de juillet 2018 à décembre 2019), site internet et support de communication commun.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 15/09/2021
    missionBernSvg

    La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

    Découvrir la Mission Patrimoine

    Vous aimerez aussi

      Voir tous les projets

      Où nous trouver ?

      Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

      La Fondation près de chez vous