Compte tenu de la topographie du site (plus de trois mètres en dessous du niveau de la chaussée et des habitations voisines), l'ensemble est régulièrement exposé aux caprices de la fontaine qui fournit son eau au lavoir et aux abreuvoirs.

Les murs de soutènements et les contreforts sont constitués de blocs calcaires, sommairement équarris, grossièrement appareillés. Les parements n'étaient pas revêtus.

La solidité de ces murs est due à la présence de barbacanes favorisant l'évacuation de l'eau. Au fond, une voûte où jaillit l'eau alimente les abreuvoirs et le lavoir.

La communication entre les abreuvoirs n'est pas parfaite, le trop plein, placé sur la dernière auge est défectueux.

Les murs de soutènement constituent une architecture dite "vernaculaire" qui n'a pas fait appel ni aux architectes, ni aux maçons spécialisés de la taille de pierre. Ils répondent à une logique fonctionnelle dans laquelle l'esthétique n'était pas prioritaire.

Néanmoins ces murs sont chargés d'histoire et affichent le caractère rural et l'âme du lieu.

Médias

Nature des travaux

Les gayoirs doivent être restaurés avec soin, en tenant compte des techniques en usage au XIXème siècle.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • GAYOIR DE SEIGNEULLES
  • GAYOIR DE SEIGNEULLES
  • GAYOIR DE SEIGNEULLES
  • GAYOIR DE SEIGNEULLES
  • GAYOIR DE SEIGNEULLES

    Mairie