HÔTEL DE VILLE DE CHATILLON-EN-DIOIS

Construite au début du XVIIème siècle, l’hôtel de ville de Châtillon-en-Diois possède deux façades remarquables par la présence d’enduits peints probablement contemporains de sa construction. Ce décor, représentant un faux appareillage de briques souligné de bandeaux ornés de rinceaux est encore très lisible aujourd’hui. Ces peintures murales en façades sont exceptionnelles par leur datation, leur conservation en extérieur et leur composition que l’on peut apprécier sur l’ensemble de l’élévation.
En raison de la rareté et de la qualité de leurs décors peints, les façades du bâtiment et la toiture inscrites au titre des monuments historiques depuis 1992 ont été classées en février 2008.
Ces peintures devenues très fragiles sur les zones les plus exposées et en partie détruite en raison du percement d’ouvertures, tendent malheureusement à disparaître. Une restauration des façades est aujourd’hui nécessaire afin de consolider et de maintenir en place ce décor original. Devant ce constat, la mairie de Châtillon-en-Diois et l’Association l’ACSPADE ont entrepris avec le soutien du STAP et de la Conservation départemental du Patrimoine de la Drôme une démarche pour la préservation de cet élément du patrimoine châtillonnais.
Une première étude a été confiée à Florence Cremer, restauratrice de peintures murales, dont la mission a été d’établir un diagnostic complété d’une analyse réalisée par un laboratoire spécialisé. Ce travail, qui permet d’avoir une connaissance précise de l’état des décors, servira de base à la mise au point de l’intervention pour la restauration des façades de l’édifice.
Cette intervention a été réalisée au cours du second semestre 2012, avec un plan de financement bien engagé. Alors l’Hôtel de Ville aura ses décors fixés et pour partie protégés de nouvelles dégradations dues au temps. D’autres interventions beaucoup plus importantes, seront nécessaires pour la restauration de ce patrimoine exceptionnel dont une personne chargée de mission de la DRAC dit : « L’architecture de l’Hôtel de Ville présente des influences nordiques tout à fait originales dans la Drôme avec le beffroi et le décor en fausse brique, caractéristique de l’architecture du début du XVIIème siècle que l’on retrouve par exemple sur la place des Vosges à Paris. Cette particularité et la qualité de l’ensemble des décors ont amené le Ministère de la Culture à classer les façades et la toiture de Châtillon-en-Diois, au titre des Monuments Historiques, en février 2008. »
Châtillon-en-Diois, ville étape du sentier « Sur les pas des Huguenots », chemin de randonnées international qui relie la Drôme à l’Allemagne par un itinéraire de 1 400 kms, témoignera par son hôtel de ville, ancien hôtel particulier du baron de l’Argentière, dès 1625, de l’œuvre exceptionnelle de ce huguenot célèbre.

Médias

Nature des travaux

La restauration totale des façades et décors sera lourde en travaux et financements. Sa réalisation sera conduite par phases successives d’intervention dépendantes des financements acquis.
La première phase concerne un traitement de conservation, à savoir la consolidation de l’enduit et de la couche picturale sur l’ensemble de la surface. A cette occasion ont été vérifiés et réparés les chéneaux et descentes d’eaux pluviales. Les phases ultérieures de travaux comprendront le dégagement et la purge des anciens enduits de réfection, le nettoyage des encrassements et des accumulations de surface, la remise à niveau des lacunes et anciens enduits et, enfin, la réintégration picturale de la couche colorée.

Vocation du site

Cet édifice restera propriété communale et sa destination actuelle de mairie sera conservée ?. Prochainement l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite sera assurée par la réalisation d’un ascenseur intérieur qui respectera ce patrimoine.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine