L'hôtel de Pincé qui constitue un édifice majeur de la première Renaissance en Anjou comme en France fut bâti entre 1523 et 1535 pour Jean de Pincé.

C'est à Jean Delespine, célèbre architecte angevin, qu'est attribuée l'édification de l'aile droite achevée en 1535. L'évolution décorative se mesure à l'apparition de motifs antiques. coin », supportant l'une des deux tourelles en surplo mb sur la façade latérale.

En 1861, le peintre angevin Guillaume Bodinier fit don de l'hôtel de Pincé à la ville d'Angers pour présenter les collections d'un autre peintre angevin, Lancelot Théodore Turpin de Crissé. Après une importante restauration par l'architecte Lucien Magne, l'édifice ouvrit comme musée en 1889.

 

Ce projet est terminé, il n'est donc plus possible de faire de dons.

Médias

Nature des travaux

Progressivement, au fil des années, les toitures et façades se sont dégradées provoquant des infiltrations mettant en cause la pérennité du bâtiment. Il a donc fallu envisager des travaux de réhabilitation importants.

Mester de Parajd, architecte en chef des monuments historiques, en charge de l'étude préalable opérationnelle de mise hors d'eau du monument confirme dans son rapport de décembre 2004 la vétusté de l'ensemble des ouvrages.

La totalité des couvertures examinées est aujourd'hui totalement hors d'état et en fin de vie (chute régulière d'ardoises.

Par ailleurs, les restaurations successives de façades   avec des pierres de natures différentes au voisinage du tuffeau plus tendre   ont accéléré leur dégradation. De nombreuses infiltrations sont constatées au niveau des allèges du fait de profils d'appui inadaptés.

Il est souhaitable de profiter de la mise en place d'échafaudage pour la restauration de la couverture pour également remettre en état les façades du bâtiment.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine