HOTEL VICTORIA, ASSOCIATION LE LEVAIN À BORDEAUX

L'association Le Levain Habitats Jeunes Simone Noailles se lance dans la restauration de l'Hôtel Victoria à Bordeaux. Soutenez leur effort pour proposer des logements décents aux jeunes qui en ont le plus besoin ! 

Sous l'Ancien Régime, mais aussi jusqu'au milieu du 20ème siècle, le quartier compris entre les rues Sainte-Catherine, le Cours Victor Hugo, et la Place de la Victoire, était peuplé d'un grand nombre de couvents et d'institutions religieuses. L'hôtel Victoria ne jure pas dans cet environnement dévot, avec sa façade sobre, surmontée d'un fronton triangulaire portant une croix. Pourtant, cet édifice n'a pas été réalisé pour accueillir une pieuse congrégation, mais pour servir d'hôtel particulier à un négociant israélite bordelais, David Victoria, lors de son retour "des Amériques", vers 1787.

David Victoria était en effet propriétaire d'une plantation à La Marmelade sur l'île de Saint-Domingue (aujourd'hui Haïti), bien que les lois de la colonie interdisaient aux juifs d'y posséder des terres et des esclaves. L'île, ancien repère de flibustiers, était alors d'une richesse incomparable : elle était la première exportatrice mondiale de café et de sucre (Elle exportait à elle seule autant de sucre que toutes les îles anglaises réunies). Son économie était basée sur l'esclavage; à partir de 1720, et elle devint la principale destination des traites négrières via le commerce triangulaire (en 1791, 860 000 esclaves y avaient déjà été envoyés).

La géographie de l'île, très montagneuse, offrait, depuis le début de la colonisation, un refuge aux negres marrons, fuyant l'asservissement. La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 incita les libres de couleurs (affranchis ou de naissance libre) à réclamer l'égalité avec les colons blancs; des troubles s'en suivirent, jusqu'en aout 1791, où les esclaves se révoltèrent. Ce soulèvement amena de vifs débats à l'Assemblée législative de Paris, qui finit par rejoindre les arguments des Girondins (Brissot, Guadet, Gensonné...), promulgua l'égalité des libres et des blancs, et envoya des commissaires rétablir l'ordre.

La proclamation de la première République française ajouta alors à la confusion, toute comme la guerre avec l'Angleterre et l'Espagne, et les affrontements reprirent. Pour se maintenir sur l'île, les envoyés de Assemblée promirent la liberté à ceux qui se rangeaient dans le camp républicain. L'abolition de l'esclavage fut proclamée localement en 1793, et 3 députés (un blanc, un mulâtre, et un noir) furent envoyés à Paris pour faire un rapport à la Convention, qui vota, le 4 février 1794, la fin de l'esclavage dans les colonies.

Napoléon Bonaparte, après avoir vaincu Toussaint "l'ouverture", qui s'arrogeait peu à peu le pouvoir dans l'île, rétablit l'esclavage en 1802; il provoqua ainsi un nouveau soulèvement, qui mena à la capitulation du corps expéditionnaire français et à l'indépendance d'Haïti. Au cours de la Seconde Restauration, sous Charles X, en 1826, une loi fut promulguée pour indemniser les anciens colons de Saint-Domingue: et David Victoria fut inscrit sur la liste des indemnitaires pour une somme de 400 000 livres. Décédé 3 ans plus tôt, il ne toucha jamais cet argent.

 Sa femme hérita, ainsi qu'un fils né hors mariage à Saint Domingue, et baptisé à Notre-Dame du Cap-Français. Ce dernier résidait sur les Fossés, à Bordeaux, en concubinage, avec Madame de Lajoubardière, tandis que la veuve Victoria continuait d'habiter l'hotel du même nom. La succession compliquée entraîna la mise en vente de l'hôtel, qui fut acheté par le père Bienvenu Noailles, fondateur de la Sainte-famille de Bordeaux.

L’actuel propriétaire a acquis le bien en 1981 grâce à un prêt à taux zéro proposé par Mme Simone Noailles alors adjoint de du Maire Jacques Chaban DELMAS et présidente de l’association du Levain. En réunissant les numéros 29, 31 et 33 de la rue Paul Louis lande, l'ensemble permet d'accéder, par un passage d'entrée décoré d'une voûte à caisson, à une cour intérieure et à l'élévation principale du corps de logis qui ne manque pas de charme, avec ses console à trois rangs d'acanthe, ses ferronneries sophistiquées, son fronton et le parement en bardage à clins, inconnu à Bordeaux; un possible souvenir des colonies ?

En proposant des logements à loyers modérés à de jeunes travailleurs dans une métropole en constante évolution, et où l'accession au logement est de plus en plus difficile, l'association "Le Levain Habitats Jeunes Simone Noailles" leur apporte aussi de la stabilité, une sécurité, et un accompagnement dans leurs premiers pas de jeunes adultes. Et cela, dans un édifice inscrit aux monuments historiques, démontrant une fois de plus que la qualité patrimoniale et architecturale n'est pas incompatible avec le bien social !

Soutenez les, faites un don !

Médias

Nature des travaux

Les travaux de restauration soutenu par la Fondation du patrimoine concerne les travaux d'extérieur : façades, menuiseries, ferronneries; toutefois, le projet est plus global puisqu'il comprend aussi la remise en état et la création d'appartements, tout en préservant les éléments patrimoniaux intérieurs de l'édifice. Le projet sera suivi par la DRAC. 

Vocation du site

L'édifice doit être restauré pour pouvoir accueillir de nouveaux logements à loyers modérés qui permettront d'accueillir décemment des jeunes étudiants et travailleurs qui ont des difficultés pour se loger sur Bordeaux. 

Partenaires

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vos contreparties


  • ou plus

    Contreparties à discuter avec l'association :

    - visites de chantier
    - visites historiques
    - réceptions 

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • HOTEL VICTORIA, ASSOCIATION LE LEVAIN À BORDEAUX

    Hôtel Victoria, Association Le Levain, Bordeaux / Association Le Levain / Fondation du patrimoine

  • HOTEL VICTORIA, ASSOCIATION LE LEVAIN À BORDEAUX

    Hôtel Victoria, Association Le Levain, Bordeaux / Association Le Levain / Fondation du patrimoine

  • HOTEL VICTORIA, ASSOCIATION LE LEVAIN À BORDEAUX

    Hôtel Victoria, Association Le Levain, Bordeaux / Association Le Levain / Fondation du patrimoine

  • HOTEL VICTORIA, ASSOCIATION LE LEVAIN À BORDEAUX

    Hôtel Victoria, Association Le Levain, Bordeaux / Association Le Levain / Fondation du patrimoine