Au centre du village, deux ifs monumentaux ombragent le cimetière et cachent l’église. Ces deux ifs mâles (Taxus Baccata) seraient âgés d’environ 1300 à 1600 ans, et donc « nés » aux alentours des 5 e et 6 e siècles (invasions barbares). Leur tour de taille est imposant : respectivement 14 et 16 mètres et l eur hauteur atteint 20m. Au 13 e siècle, l’église (l’unique vestige de cette époque est le portail occidental) et le cimetière sont construits près des ifs devenus majestueux. Généralement, les cimetières de presque toutes les communes comptent au moins un vieil if, parfois planté dès la création du cimetière.

 

A l’inverse, à La Haye de Routot, le voisinage des deux ifs, déjà imposants, a été choisi pour implanter l’église et le cimetière. Les troncs renferment des chapelles. Les chapelles n’ont pas été creusées, mais se sont créées naturellement. Au fil des siècles les deux ifs se sont encore étoffés. Comme beaucoup de vieux arbres, le bois du cœur tombe en poussière, créant peu à peu de grands vides.

 

Au 19 e siècle, les cavités de nos ifs sont devenues si grandes que le clergé les remarque. Et bientôt, l’if de gauche se voit doté d’une chapelle dédiée à Sainte Anne, chapelle consacrée le 9 Avril 1866 par l’Evêque d’Evreux, Mgr Decouvoux. L’if de droite reçoit un oratoire dédié à N.D. de Lourdes, et consacré le 15 Juin1897. En 1936, la chapelle Ste Anne sera déposée et remplacée par une construction en bois plein, avec une petite ouverture permettant de voir l’intérieur de l’if. Chapelle élégante mais qui, on s’en apercevra plus tard, ne laisse pas l’arbre « respirer ».

 

En 2001, la commune a reçu le label « Arbre remarquable », décerné par l’association nationale « A.R.B.R.E. » pour le soin qu’elle prend de ses ifs millénaires. En 1996, les branches de l’if Sainte Anne sont haubanées de neuf pour que leur poids n’écartèle pas le tronc. En procédant à ces soins, on s’aperçoit que la chapelle en bois plein empêche la circulation de l’air et asphyxie l’arbre : à l’intérieur il est la proie des moisissures. En Septembre 2000, la chapelle est démontée, l’arbre assaini et aéré. Par précaution, on consolide l’arbre avec un « squelette » intérieur, qui doit lui permettre de résister à de fortes rafales.

Médias

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • IFS CHAPELLES MILLENAIRES

    Commune de La Haye de Routot

  • IFS CHAPELLES MILLENAIRES

    Commune de La Haye de Routot