Remilly-Wirquin a vécu durant plus de 60 ans au rythme du petit train, avec l’ouverture de la ligne de chemin de fer reliant Anvin à Calais en 1882. Une gare fut construite en 1887 dans la localité, suivant un plan type employé sur les lignes d’intérêt local. La bâtisse en brique accueillait les voyageurs au rez-de-chaussée, dans ce que l’on appelait à l’époque la « salle des pas perdus », tandis que l’étage abritait le logement du chef de gare. Une halle aux marchandises lui était accolée, avec son auvent protégeant un quai de chargement le long des rails. Rachetée à un particulier par la municipalité de Remilly-Wirquin en 2006, l’ancienne gare est devenue la mairie du lieu, conservant ainsi la mémoire de trois générations qui ont découvert les joies du voyage avant la démocratisation de l’automobile.
À proximité du bâtiment, il restait un petit édicule carré en brique, aux angles renforcés d’un chainage harpé peint en blanc, comme à la gare, et couvert d’un toit en zinc à 4 pans. D’un côté, une porte ouvrait la LAMPISTERIE, local technique servant à réparer et stocker les lampes. L’autre côté offrait deux « CABINETS D’AISANCE » pour les voyageurs, toilettes dont le confort consistait en une simple planche percée, comme dans les écoles de la même époque.
Son propriétaire accepta de céder le charmant édifice à la commune, afin de le déplacer sur le sol communal où il servirait de remise.
La lampisterie de la gare de Remilly-Wirquin est, semble-t-il, la seule à avoir traversé le temps sans encombre sur la ligne Anvin-Calais et dans le Pays de Lumbres. Quelques rares spécimens persistent, à Bonningues-lès-Ardres où la gare est devenue une habitation, ou à la mairie de Beussent qui occupe aussi une ancienne gare mais dont la lampisterie est de plan différent.
Il paraissait donc évident de devoir poursuivre le travail de conservation de la gare en rétablissant son ancienne lampisterie. Ses briques et sa toiture démontée, attendent dans le local technique de la commune de pouvoir être restaurées et rétablies, sur le terrain municipal, situé derrière la mairie.

Médias

Nature des travaux

La restauration, qui fera notamment appel aux chantiers-écoles et au Lycée Professionnel de Lumbres, est une œuvre de mémoire collective à laquelle chacun peut participer en faisant un donpour la préservation de notre petit patrimoine rural.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine