LAVOIR DE LA RUE FÉLIX PECAUT À SALIES-DE-BEARN

La commune de Salies-de-Béarn est réputée pour être une citée d'eau; quoi de plus légitime pour ses habitants de se lancer dans un chantier de restauration des lavoirs de la ville ?

Salies-de-Béarn, station touristique et thermale de 5 000 habitants dans les Pyrénées atlantiques, est riche de son passé médiéval, par l'exploitation du sel, et du 19ème siècle, par son essor dans le domaine du thermalisme.

C'est en 1587 que Jeanne d'Albret, mère d'Henry IV, a édicté le règlement de la fontaine salée, créant ainsi la "corporation des partprenants" qui, jusqu'à nos jours, protège la transmission d'un privilège très rare : celui, pour les descendants des salisiens de l'époque, de la propriété du sous-sol : toute la richesse du sel.

De nombreuses fontaines publiques et plusieurs lavoirs anciens rythmaient la vie salisienne, il n'y a pas si longtemps, et certains anciens se souviennent encore, avec une pointe de nostalgie, de cette époque. Malheureusement l'ère moderne a parfois négligé la conservation de ces témoins du passé et il ne reste plus souvent que des vestiges. C'est justement le cas du lavoir de la rue Félix pécaut, juste derrière l'école, qui semblait vouloir terminer sa vie comme jardinière accueillant de magnifiques hortensias.

C'était sans compter la création, en 2016, de l'association "Le Lavoir", regroupant des Salisiens passionnés par leur patrimoine local. Ils ont décidé de reconstruire, à l'identique, cette charpente ayant écouté des générations de lavandières commenter la vie locale tout en battant leur linge au fil de l'eau.

C'est toute cette vie d'autrefois, cette histoire originale, que l'association voudrait réactualiser pour en faire un témoin de la vie patrimoniale de Salies de Béarn. Pour cela, elle s'emploie à collecter des fonds, tout particulièrement en essayant de fédérer le plus large public pour que chacun, en achetant une ou plusieurs tuiles virtuelles au prix de 5 € l'unité, se sente devenir bâtisseur de passé. Alors, pourquoi pas vous ?

Médias

Nature des travaux

Les bacs en pierre de taille du lavoir sont encore en bon état et n'ont besoin que d'un bon nettoyage. Par contre, la charpente et la toiture ont disparu, et il est nécessaire, pour rendre au lavoir son état d'origine, de les reconstruire avec des matériaux anciens.

Vocation du site

L'édifice, une fois restauré, sera intégré au parcours touristique de la ville. Il servira de cadre à des restitutions des métiers d'antan pour valoriser les lavandières aujourd'hui disparues, lors de certaines manifestations locales.

Partenaires

  • Association Le Lavoir

    M. Pouyau André, Président
    9 place du temple, 64270 SALIES-DE-BEARN
    05 59 38 01 01
    andrepouyau@sfr.fr

  • Commune de Salies-de-Bearn

    M. Serres-Cousiné Claude, Maire
    Mairie, place du Bayaa, 64270 SALIES-DE-BEARN
    05 59 38 00 40
    mairie.salies@orange.fr

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vos contreparties

  • 5€
    ou plus

    Une tuile virtuelle

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • LAVOIR DE LA RUE FÉLIX PECAUT À SALIES-DE-BEARN

    Lavoir de Salies de Béarn, rue Felix Pécaut / © Salies-de-Béarn / Fondation du Patrimoine

  • LAVOIR DE LA RUE FÉLIX PECAUT À SALIES-DE-BEARN

    Projet lavoir de Salies de Béarn, rue Felix Pécaut / © Salies-de-Béarn / Fondation du Patrimoine