Le village de Ressons-le-Long et ses hameaux possédaient une ou plusieurs sources qui ont permis d'alimenter plusieurs lavoirs notamment le lavoir Gorgny, celui de la Grue - ou de la Montagne -et celui de Cheneux.
Le premier lavoir établi fut celui de Cheneux en 1858. Répondant aux préoccupations de l'époque en matière de salubrité publique et d'hygiène, il fut construit grâce, déjà, à une souscription publique.
Le lavoir de la Grue est le plus important du village. Il date de 1876 et se trouve au-dessus de l'église romane classée et sous l'imposante ferme fortifiéede la Montagne qui domine le village.
Le lavoir de Gorgny, construit en 1871 en pierre calcaire de la région et moellons, sert actuellement d'abribus.
Située entre Compiègne et Soissons, Ressons-le-Long est une petite commune de 762 habitants.

Médias

Nature des travaux

Ces trois lavoirs avaient besoin d'être restaurés afin que ce patrimoine puisse être transmis aux générations futures.
Le lavoir de la Grue, ou de la Montagne,était en mauvais état: les pierres étaient endommagées et taguées, le sol pavé incomplet et affaissé et la charpente instable. Un pilier en béton soutenait l'un des angles.
Des travaux ont permis de remettre en état l’édifice. Il s’est agi de la reprise des structures, de la réfection des toitures et du nettoyage, ragréage et rejointoiement des maçonneries.
Les murs du lavoir de Gorgny étaient quant à eux globalement en bon état, si ce n’est la première assise, fortement touchée par l’humidité. La couverture de shingle posé sur du contreplaqué nécessitait une réfection complète. Elle était notamment maintenue par un garde-corps inutile et inesthétique. La chape de béton était fissurée.
Les travaux de restauration ont permis le nettoyage, le rejointoiement et la reprise des maçonneries, l’installation d’une nouvelle charpente en sapin et d’une couverture en ardoise, le remplacement du petit bassin en ciment et la pose de deux poteaux de fonte pour une meilleure stabilité de la structure.
Montant de travaux: 107 000€.
Les dons collectés et l’abondement de la Fondation du Patrimoine ont permis d’apporter 32 % du montant des travaux.
Le troisième lavoir,celui de Cheneux vient d'être également restauré.Les travaux ont permis le déblaiement des terres à l'arrière du lavoir, le démontage et remontage en partie des murs de soutènement , la resolidarisation de l'angle N.O de la façade avant, la restauration de l'arc conservé et le rejointoiement de l'ensemble au mortier de chaux.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine