Vestige d’une ancienne église datant du XVIème siècle, dont un clocher, sauvegardé à la suite d’une destruction partielle, programmée dans le cadre d’une opération immobilière et d’élargissement des voies attenantes (intervenue en décembre 1968), ce site, bien qu’inscrit à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 13 mai 1937, a fait l’objet d’une demande de déclassement auprès du Ministère de la Culture dans les années 1960.

En raison du silence gardé, la direction de l’Équipement, dépendant alors de l’État, a considéré qu’elle pouvait procéder à la destruction de l’église pour son projet d’élargissement de voies.

Au moment de sa destruction, l’édifice revêtait un caractère de délabrement important (nombreuses fissurations, instabilité de l’appareillage). Mais sur la mobilisation des habitants, le clocher a été épargné.

Témoin d’un passé remontant au Moyen-Age, voire plus tardif encore (on a découvert des sarcophages de l’époque mérovingienne dans ses fondations), l’ensemble conservé fait état des diverses périodes traversées par l’édifice.

Cet édifice, tout en ancrant la commune dans un lointain passé, constitue un repère visuel indéniable, voire même un point d’identification du centre-ville. Venant dans la continuité d’équipements culturels, l’espace a vocation à un nouvel usage tant urbain que patrimonial.

Mais il est actuellement menacé ! son accès devient risqué ! ses sculptures, soumises à la pollution et aux intempéries, se désagrègent ! ses piliers, sous le poids de la voûte en béton et l’effet du gel et du dégel, sont déstabilisés !

 Désireuse de sauvegarder son passé et ce repère dans un centre-ville en perpétuelle évolution, la municipalité souhaite sa réhabilitation, à l’image de Colombes, tournée vers l’avenir.

Médias

Nature des travaux

Le projet de restauration portera sur la consolidation de la structure, son assainissement, le remplacement de pierres, et enfin, la protection des vestiges par une toiture, à l’armature légère.

La réhabilitation consistera en la confortation du site, mais surtout en l’aménagement d’un espace partagé par tous.

Ce projet permettra de se réapproprier le site, de renouer avec les éléments remarquables du site, à la statuaire foisonnante nous renvoyant au Moyen-Age, et de profiter de cette halte reposante, riche d’enseignement. Des visites commentées du site pourront ainsi être proposées, notamment envers les plus jeunes avec un double objectif d’éducation artistique et culturelle.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vos contreparties

  • 20€
    ou plus

    Inscription sur le livre d’or, sur la page facebook de la ville

  • 50€
    ou plus

    Inscription sur le livre d’or, sur la page facebook de la ville, une rencontre sur la thématique du Clocher

  • 100€
    ou plus

    Inscription sur le livre d’or, sur la page facebook de la ville, une rencontre et une visite commentée ou un atelier en famille

  • 500€
    ou plus

    Inscription sur le livre d’or, sur la page facebook de la ville rencontres, visites commentées ou ateliers en famille, cocktail inaugural

  • 1000€
    ou plus

    Inscription sur le livre d’or, sur la page facebook de la ville, rencontres, visites commentées ou ateliers en famille, cocktail inaugural, concert privé dans l'Auditorium du Conservatoire de Colombes

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • LE VIEUX CLOCHER DE COLOMBES

    Vue du clocher de Colombes / Ville de Colombes

  • LE VIEUX CLOCHER DE COLOMBES

    Vue du clocher de Colombes / Ph Stimaridis

  • LE VIEUX CLOCHER DE COLOMBES

    Le clocher est le témoin de la vie de Colombes / Ville de Colombes

  • LE VIEUX CLOCHER DE COLOMBES

    Le clocher souffre de désordres de maçonnerie qu'il faut consolider. / Ville de Colombes

  • LE VIEUX CLOCHER DE COLOMBES

    Le clocher est actuellement entouré de grilles empêchant tout accès. / Ph Stimaridis