LIT DE L'IMPÉRATRICE EUGÉNIE AU CHÂTEAU DE COMPIÈGNE

Ce lit à baldaquin reprend sa place au musée du Second Empire, au château de Compiègne, dans l'Oise !
Réalisé pour les nouveaux appartements de l'Impératrice Eugénie en 1867 à l'Elysée, ce meuble exceptionnel a été dessiné par l'architecte Ruprich-Robert, inspiré du style Louis XVI et réalisé par les ateliers du Garde-Meuble impérial.
Il a survécu à plusieurs incendies mais lorsqu'il arriva à Compiègne, au début du XXe siècle, le lit avait été dépouillé de sa housse de damas de soie vert émeraude, et de la passementerie ne subsistaient que les galons et les franges.

Médias

Nature des travaux

La souscription a permis la restauration de la passementerie, ensemble de fils de soie et d'or torsadés à la main, symbole de luxe et de raffinement, indispensable élément de ce lit à baldaquin par son élégance et sa complexité technique.
Montant de la restauration : 175 453 €.
La souscription a permis de récolter 31% du montant total des travaux, soit 54 695 € ! Cette somme a été abondée d'une subvention Fondation du Patrimoine de 7%.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine