MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

Victor Capoul est né à Toulouse en 1839, il fit ses premières études musicales à la maîtrise de sa ville natale, qui était considérée comme une excellente école. Admis au Conservatoire de Paris en 1859, il y devint élève de Révial pour le chant, et de Mocker pour l’Opéra-Comique. La coiffure de cheveux dite “à la Capoul” fut inventée par l’artiste et très populaire pendant de nombreuses années. Le rôle de Vert-Vert dans la pièce de ce nom le mit en complète évidence, et la façon vraiment remarquable dont il joua et chanta celui de Gaston de Maillepré dans le Premier jour de bonheur, au succès légendaire, d’Auber, mit le comble à sa jeune renommée.

Pourtant, les grands succès qu’il obtenait à l’Opéra-Comique, ainsi que la situation brillante qui lui était faite à ce théâtre, ne purent retenir Capoul en France, qui embrassa une carrière italienne, et partit pour l’étranger. Après la guerre, il entreprend ses tournées en Europe, à Saint-Pétersbourg, Moscou, Vienne, etc., qui durèrent trois ans. Il revient à Paris, où il crée les Amants de Vérone, au théâtre Vemadour ; Paul et Virginie, à la Gaieté ; Sais, à la Renaissance ; Jocelyn, avec la musique de Godard, au Château d’Eau. Puis il part en Amérique avec Christine Nilsson ; ils y font des campagnes fructueuses ainsi qu’au Théâtre de Drury Lane, à Londres, et se produisit avec succès dans quelques rôles jouant Faust, Mignon et Maria. Capoul continua à se produire à l’étranger.

Il ne revint en France que pour créer au Théâtre-Lyrique, à la fin de 1876, le rôle de Paul, dans le dernier ouvrage de Victor Massé, Paul et Virginie. En 1899, son ami Gailhard l’appelle aux fonctions de directeur artistique de la scène de l’Opéra de Paris où il terminera sa carrière. Victor Capoul a acheté en 1868, pour ses parents, le domaine de Lartus à Pujaudran, où il venait entre ses nombreuses tournées se reposer. Il se retira à Pujaudran en 1912, vendit ce domaine et finit ses vieux jours, assisté par son grand ami, l'Abbé Tournis, curé du village. Il habita alors dans « le castelet », située avenue Victor Capoul, dans le village de Pujaudran où il décéda le 17 février 1924.

Médias

Nature des travaux

De nos jours, en raison de l’état de conservation très préoccupant de l’édifice, le tombeau de Capoul nécessite d’importants travaux de restauration. Vous pouvez soutenir cette opération de conservation et de mise en valeur de ce précieux patrimoine.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine

  • MONUMENT TOMBEAU DE VICTOR CAPOUL À PUJAUDRAN

    Fondation du patrimoine