La restauration de la roue du moulin Bardin a bénéficié d'un soutien d’AG2R LA MONDIALE dans le cadre de son mécénat en faveur de la Fondation du patrimoine.

Le moulin Bardin constitue un témoin singulier de l’histoire et du patrimoine industriel local. Les premiers écrits sur le moulin datent de 1505 mais son existence est antérieure. Le moulin tient son nom de la riche famille Montargoise qui le détenait au XVIe siècle et y réalisa d’importants travaux de modernisation. Il était autrefois couplé à un moulin à tan (moulin où l’on broie l’écorce de chêne destinée au tannage des peaux). En 1639 et pour 220 ans, le moulin devient la propriété de la "Compagnie des Seigneurs du Canal de Briare". Le creusement du canal entraine la disparition de plusieurs bâtiments et la création d’un premier pont enjambant le canal pour relier le moulin aux habitations, il s’agit alors d’un pont levis.

Au XVIIIe siècle, le développement industriel du montargois se réalise le long de ses rivières et canaux, autour de l’exploitation des produits de l’agriculture et de l’élevage. La construction, en 1710, d’un grand moulin à tan à Montargis, entraine la disparition définitive de celui d’Amilly. En 1889, le moulin à blé est modernisé et le canal de Briare élargi, le pont tournant qui avait remplacé le pont-levis est, à son tour, détruit pour faire place à l’élégante passerelle métallique actuelle, de construction contemporaine à la tour Eiffel, reliant directement le logement du meunier au 2e étage du moulin.

Fin XIXe - début XXe siècle, le moulin bénéficie de tous les perfectionnements techniques de l’époque dont le remplacement des meules par des cylindres métalliques. Le moulin cesse son activité en 1972 mais il est toujours doté de ses machines et mécanisme de minoterie.

actualité
du projet

Signature de la convention AG2R La Mondiale pour le Moulin Bardin d'Amilly

La Ville d’Amilly et la Fondation du patrimoine se sont unies pour la restauration du Moulin Bardin en lançant une campagne de souscription publique ouverte à tous. Cette mobilisation commune est plu...

Médias

Nature des travaux

Il témoigne ainsi de l’évolution des moulins à farine à l’époque industrielle. La passerelle (propriété de l’Etat – Voies et Navigation de France) et le moulin ont été inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, en mars 1991. De lourds travaux de restauration sont devenus urgents pour préserver le moulin dont le clos et le couvert ne sont plus assurés. La Ville d’Amilly a fait l’acquisition du moulin en 2010, et l’association ASAMBA (Association de Sauvegarde et d’Animation du Moulin Bardin d’Amilly) s’est créée en janvier 2016, afin d’unir leurs efforts pour sauvegarder le Moulin et ses machines.

Vocation du site

Ouverture au public pour une visite du moulin.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine