ORGUE DE L'EGLISE SAINT JEAN A JOIGNY

Perchée sur une colline dominant la vallée de l’Yonne, la vieille ville de Joigny se détache sur le ciel et se prolonge par la fameuse Côte Saint Jacques, zébrée de vignes. Dominant la cité maillotine de sa silhouette emblématique, l’église Saint Jean pointe son clocheton vers le ciel, interrogeant son passé et son devenir, environnée des vestiges d’une histoire prestigieuse dont témoigne le château voisin.

L’église Saint Jean de Joigny (en fait Saint Jean-Baptiste) est située dans l’enceinte du château des Gondi, château inachevé dont subsiste une très belle façade renaissance. L’église, située dans l’enceinte du château, date du XIème siècle mais a été reconstruite au XVIème siècle après le violent incendie qui ravagea la ville. Ceci explique la présence des grandes baies qui laissent la lumière pénétrer abondamment, et du magnifique plafond à caissons en pierre claire, particulièrement admirable vu de la tribune d’orgue, où l’on se croirait dans une vaste salle de château. L’ensemble fait grand effet.

Placé sur une tribune élevée qui favorise sa sonorité, le buffet d’orgue domine la nef avec beaucoup d’allure. Construit au XVIIème siècle, il ne subsiste de cet orgue classique que la partie centrale du buffet et quelques tuyaux. Ce buffet a été ensuite élargi au XIXème siècle, pour recevoir un orgue romantique construit par Paul Chazelle, facteur avallonnais. Il fut inauguré en 1864 par l’organiste de Saint Eustache à Paris. En 1884, la maison Merklin intervient à son tour pour améliorer une grande partie de la mécanique, notamment la machine pneumatique dite Barker.

Aujourd’hui, c’est cette transmission pneumatique, caractéristique de la technologie en vogue à cette époque, qui, usée et à bout de souffle, nécessite des travaux conséquents de remise en état.


Médias

Nature des travaux

Le projet de restauration
Succédant à une première tranche de travaux exécutée en 2011 qui a permis de faire sonner à nouveau l’orgue devenu muet depuis deux décennies, la deuxième tranche, objet de cette souscription, prévoit de réparer toute la transmission, tant pour les aspects mécaniques (vergettes, rouleaux d’abrégés, tirage des jeux…) que pour les parties pneumatiques (machine Barker, restauration des boursettes des tuyaux de pédale, etc.). Le descriptif détaillé en est donné sur le site de l’Association des Amis des Orgues de Joigny www.orguesdejoigny.fr.

L’ensemble de ces travaux respecte totalement l’instrument tel qu’il nous est parvenu, tant dans sa conception que son esthétique, en remettant en état « à l’identique » les parties trop dégradées. Ainsi, subsistera dans l’Yonne cet orgue romantique, particulièrement adapté aux œuvres de César Franck et de ses contemporains, et pouvant même interpréter une partie du répertoire symphonique. Il demeurera un beau témoignage de l’époque 1860 à 1880.

Cette opération ne peut bénéficier de fonds publics. C’est pourquoi la Municipalité et l’Association des Amis des Orgues de Joigny lancent une souscription publique en partenariat avec la Fondation du patrimoine. En souscrivant, vous nous aiderez à faire revivre cet instrument remarquable avec des concerts mobilisant les meilleurs interprètes qui s’attacheront à faire entendre les œuvres du XIXème siècle sur un instrument entièrement d’époque et ayant conservé des jeux rares comme sa clarinette de 16 pieds.
Vous pouvez nous soutenir en faisant un chèque ou un don en ligne sur le site sécurisé de la Fondation du patrimoine. Les donateurs pourront bénéficier de déductions fiscales incitatives et la Fondation pourra apporter un financement complémentaire en fonction du montant de la collecte de dons.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine