ORGUE DE L'EGLISE SAINT MARTIN DE GRANDVILLARS

En 1856, une souscription pour l’achat d’un orgue est ouverte. Le choix se porte sur l’orgue de l’ancienne église abbatiale Saint-Léger de Masevaux, alors mis en vente. La commune de Grandvillars fait l’acquisition du buffet et de la tuyauterie de cet instrument du XVIIIe siècle, alors que parties mécaniques et sommiers, datant de cette même époque, sont achetés à Porrentruy (CH). Malgré cet assemblage hétéroclite, l’instrument présentait une réelle valeur artistique. Il serait peut-être aujourd’hui classé Monument Historique et aurait sans doute fait l’objet d’une restauration en tant que témoin de la facture d’orgues du XVIIIe siècle. En 1944, les bombardements causent de grands dommages à la toiture de l’église et à l’orgue. La restauration envisagée en 1958 n’aura pas lieu, la municipalité lui préférant pour des raisons économiques la construction d’un orgue neuf.
En 1984, Jean-Christophe TOSI relève dans son inventaire la présence de trois jeux anciens incomplets. Cette survivance du XVIIIe siècle n’est certes pas suffisante pour reconstituer un instrument complet, mais constitue l’argument moteur qui a fédéré l’association ACORG autour de l’idée d’une renaissance d’un patrimoine hélas disparu.

Médias

Nature des travaux

Unique en France, ce projet culturel a l’ambition d’enrichir le patrimoine instrumental pour une complémentarité stylistique et de consolider la recherche organologique. Le choix s’est porté sur l’orgue espagnol, style d’instrument très peu répandu hors de la péninsule ibérique.
Ce projet est soutenu par de nombreux musicologues européens et personnalités parmi lesquelles Philippe Beaussant, membre de l’Académie française († mai 2016) – Guy Bovet, organiste et compositeur suisse –Francis Chapelet, organiste français qui consacre sa vie artistique à l’orgue ibérique – Bernard Foccroulle, organiste et compositeur belge - Jean-Loup Chrétien, astronaute français passionné depuis l’enfance par l’orgue et sa musique.

Vocation du site

Avec ses sonorités flamboyantes et contrastées, l’orgue espagnol représente l’un des modèles les plus séduisants de la facture d’orgue européenne.
Copie conforme d’un buffet polychrome castillan de style Renaissance, situé sur une tribune au-dessus de l’entrée du transept gauche, il séduit par l’élégance de ses proportions et la richesse de sa polychromie. Sa décoration sera réalisée à la main et suivant des techniques anciennes. La dorure, traditionnelle, dite à l’assiette, sera polie à l’agate.

Ils seront également l’exacte copie de modèles présents dans les orgues historiques des périodes Renaissance et Baroque situés en Aragon et en Castille. Pour la plupart en étain pur, leur harmonisation se fera suivant la technique utilisée par les artisans de l’époque. Le style sonore de l’instrument aura une base d’esthétique Renaissance, en concordance avec le style du buffet. La palette sonore sera complétée et enrichie par la présence de jeux de l’époque baroque, dont notamment les fameuses trompettes en chamade. Cette reconstitution stylistique évolutive permettra de couvrir avec la plus grande exactitude sonore toute la littérature musicale écrite pour l’orgue dans la péninsule ibérique.
Les éléments mécaniques et la soufflerie :
Ils feront appel à des techniques de fabrication analogues à celles des modèles historiques. L’alimentation en vent se fera par deux soufflets cunéiformes qu’il sera également possible d’actionner manuellement depuis le bas grâce à un jeu de cordes.
Il comportera, au choix de l’organiste, quarante-cinq touches (octave courte) ou quarante-sept touches (clavier normal). Les touches naturelles seront en buis, les feintes en ébène.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vos contreparties

  • A partir de 50€
    ou plus

    Votre nom ou celui de votre entreprise figurera, avec votre autorisation, dans le registre des généreux donateurs.

  • A partir de 150€
    ou plus

    Un tuyau déterminé vous sera attribué (nom du jeu et du tuyau) et votre nom ou celui de votre entreprise figurera, avec votre autorisation, dans le registre des parrainages.

  • A partir de 500€
    ou plus

    Parrainez un ou plusieurs tuyaux : votre nom ou celui de votre entreprise sera gravé dans l’étain pur d’un tuyau et sera inscrit, avec votre autorisation, sur un panneau apposé sous la tribune. Vous recevrez une invitation personnalisée au concert inaugural de l’instrument.

  • A partir de 5000€
    ou plus

    Parrainnez un jeu complet : votre nom ou celui de votre entreprise sera gravé sur le plus gros tuyau du jeu choisi et sera inscrit, avec votre autorisation, sur un panneau apposé sous la tribune. Vous recevrez une invitation personnalisée au concert inaugural de l’instrument et vous bénéficierez d’une invitation permanente et définitive à tous les concerts organisés par ACORG autour de l’orgue de Grandvillars.

    Jeu CORNETA REAL 5 000 €/144 tuyaux
    Jeu DULZAINA en chamade * 10 000 €/47 tuyaux
    Jeu BAJONCILLO + CLARIN * 20 000 €/47 tuyaux de grande taille
    * En chamade : tuyaux de façade placés à l’horizontale

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine