ORGUE DE L'EGLISE SAINT-MAURICE DE SOULTZ-LES-BAINS

Jean-André SILBERMANN construisit cet orgue juste après son chef-d'oeuvre du Temple-Neuf à Strasbourg. Il réalise là un instrument très fidèle au style classique français, avec toutefois une Voix humaine d'Echo et un Carillon au Positif. La commande date de 1747. Lors du montage de l'orgue, HIRTZ, le Maire de Soultz, vit les tuyaux de la Fourniture. Préoccupé par leur dimensions, qu'il trouvait ridiculement petites, il crut que c'était du travail au rabais et que leur taille avait été réduite au détriment de leur longévité. Il demanda s'il n'aurait pas mieux valu dépenser un peu plus d'argent pour l'orgue afin d'y mettre des tuyaux convenables... Dans le Buffet, il faut bien-sûr noter les Tourelles centrales tri-lobées, caractéristiques de Jean-André Silbermann. L'étendue du clavier d'Echo (28 notes) n'était pas courante, tout comme le fameux Jeu de Carillon. Jean-André revint à Soultz en 1766, au moment de poser l'orgue de Mulhouse (ancienne église St-Etienne), puis en 1783 (nettoyages et accords). La composition d'origine est la même que l'actuelle.

Médias

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine