ORGUE DE L'ÉGLISE SAINT-PIERRE SAINT-PAUL À RUEIL-MALMAISON

En 1862, l’Empereur Napoléon III très attaché à l’église de l’Eglise Saint-Pierre Saint-Paul de Rueil-Malmaison où reposent sa mère la Reine Hortense et sa grand-mère l’Impératrice Joséphine, offre un buffet d’orgue datant de la fin du 15ème siècle/début 16ème. Ce buffet, déposé au-dessus de la porte principale est l’œuvre du sculpteur Baccio d’Angnolo et vient de l’église Santa Novella à Florence.
Afin d’honorer ce don exceptionnel fait par l’Empereur, la manufacture Aristide Cavaillé-Coll propose la construction d’un « orgue à deux claviers à mains et un clavier de pédales à tirasse, relatif au buffet artistique donné par Sa Majesté l’Empereur à l’Eglise de Rueil ».
L’instrument est bénit par l’évêque de Versailles le 10 avril 1864, en présence du préfet de Seine-et-Oise et du ministre de la maison de l’Empereur.

La soufflerie et les deux claviers sont composés de 54 notes. Le tirage des jeux mécanique par rouleaux en sapin, est en palissandre garnis de porcelaine.
Le buffet est classé aux Monuments Historiques depuis 1970 et l'instrument depuis 2013.

Aujourd’hui, cet orgue, témoin de la facture de Cavaillé-Coll, bien préservé, demande une restauration importante sans modification de l’état actuel.

Médias

Nature des travaux

La soufflerie et les deux claviers sont composés de 54 notes. Le tirage des jeux mécaniques par rouleaux en sapin, est en palissandre garni de procelaine.
Aujourd’hui, cet orgue, témoin de la facture de Cavaillé-Coll, bien préservé, demande une restauration importante sans modification de l’état actuel. L’orgue présente une qualité sonore en tous points exceptionnelle, y compris dans le corpus des orgues Cavaillé-Coll. Cela tient à l’instrument et, vraisemblablement aussi, à l’acoustique de l’église.

La restauration consiste à :
- La restauration des sommiers, de la mécanique et de la tuyauterie
- La réfection des soufflets et des réservoirs
- Le nettoyage de l'instrument et du buffet

Vocation du site

* La valorisation du patrimoine local : il s'agit de mettre en exergue un élément essentiel du patrimoine rueillois installé dans cette église d'origine du XVIème siècle, dont la façade a été édifiée en 1635 par Richelieu, et qui fut restaurée après la Révolution par Napoléon III.
* L'enrichissement de la liturgie : en mettant à la disposition de la communauté paroissiale un instrument de qualité indispensable au bon déroulement des célébrations.
* Le développement des concerts : en entretenant un partenariat étroit avec le Conservatoire de Rayonnement Régional, et en organisant la venue d'organistes français et étrangers reconnus.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine