PONT DE PIERRE À BORDEAUX

Ensemble, sauvons le Pont de pierre de Bordeaux !

Le Pont de pierre appartient à l’ensemble remarquable « Bordeaux, port de la Lune », qui est inscrit sur la liste du patrimoine mondial depuis 2007. Cet ensemble urbain vivant d’environ 1800 ha est au cœur d’une métropole attractive en croissance. Il s’agit d’un ensemble dont les transformations sont régies par un plan local d’urbanisme patrimonial au-delà du secteur sauvegardé lui-même régi par un plan de sauvegarde et de mise en valeur. Grâce à cette opération de financement participatif, vous pouvez agir pour sa sauvegarde en faisant un don.

Le Pont de pierre, un monument emblématique de la métropole.

Un symbole de la mobilité sur le territoire élargi de la métropole, le premier pont sur la Garonne :

Le Pont de pierre est un pont à voûtes en maçonnerie franchissant la Garonne à Bordeaux. En permettant de relier le centre-ville au quartier de La Bastide sur la rive droite, le Pont de pierre est un élément de patrimoine emblématique de l’extension du territoire de la métropole et d’une compétence-phare de la collectivité, la mobilité.

Un monument historique étroitement lié dès son origine au financement privé :

Le Pont de pierre, construit sur ordre de Napoléon Ier entre 1810 et 1822, a été conçu par les ingénieurs Claude Deschamps et Jean-Baptiste Basilide Billaudel. 4 000 ouvriers ont travaillé à sa construction. D'une longueur de 487 mètres, l'ouvrage présente 17 arches construites sur 16 piles. La largeur du pont, initialement de 14,8 mètres, a été élargie à 19 mètres en 1954. A l’époque, le financement de l'ouvrage, à hauteur de 6,5 millions de francs fut mixte : le négociant bordelais Pierre Balguerie- Stuttenberg créa, en 1818, la Compagnie du pont de Bordeaux pour lever les financements privés nécessaires à l'achèvement des travaux, pour un montant de 2 millions de francs. En contrepartie la Compagnie du pont bénéficiera d'un droit de péage. Celui-ci sera racheté par la ville de Bordeaux en 1863, ce qui permet le rattachement de La Bastide à Bordeaux au 1er janvier 1865. Le pont de pierre est inscrit monument historique depuis le 17 décembre 2002.

Une technique de construction originale mais fragilisée avec un ouvrage sous étroite surveillance :

Le pont mesure 487 m de longueur entre nu des culées. Les appuis sont fondés sur pieux établis dans les alluvions de la Garonne. Le projet est original du fait qu’il s’agit d’un ouvrage en pierre et en brique grâce à la réalisation d'arches creuses et de la partie supérieure de 1m avec voûte en élégissement. Cette partie est principalement construite en briquettes faites de vase limoneuse de la Garonne et cuites sur place, et utilisées afin d'alléger la structure. Les élégissements sont cependant renforcés par des piliers de pierres calcaires.

Soumis aux flux et reflux de la marée amplifiés par les dragages des matériaux du lit et les aménagements portuaires, l’ouvrage présente de nombreuses pathologies qui peuvent entrainer une instabilité générale des fondations. Des travaux de renforcement des fondations sont entrepris sur les piles P1 à P4 dans les années 1992 à 1994 puis sur les piles P5 et P6 en 2002.

Les déplacements de l’ouvrage sont suivis au moyen de techniques spécifiques qui ont permis de mettre en évidence la détresse de l’édifice et la nécessité de le consolider pour assurer son maintien. Ce suivi est assuré par la mise en place d’une instrumentation avec capteurs qui ont pour but de suivre en permanence les déplacements verticaux, les inclinaisons et déversements de chacune des piles ainsi que les évolutions éventuelles des fissures sur certains appuis. Un suivi périodique des bathymétries au pourtour des appuis est assuré depuis l'année 1981 par le CEREMA de Bordeaux avec l'appui du CEREMA de Blois. Des inspections détaillées périodiques portent sur la structure du pont (intérieure et extérieure) et sur les fonds au pourtour des appuis. Le suivi des déplacements met en évidence des tassements de certains appuis. Ils évoluent régulièrement au cours du temps. Ces tassements affectent les piles P7 à P16 soit 10 appuis depuis les années 2004 - 2005 avec un rythme de tassement de 2 à 3 mm/an depuis 2008 et des amplitudes plus fortes pour P7, P8 et P9 où les tassements différentiels atteignent 15 à 20 mm entre l'année 2004 et l'année 2009. Le tassement atteint 4 mm/an pour ces appuis.

Découvrez le teaser de la campagne d'appel aux dons en cliquant sur l'onglet lecture dans la partie "Médias"

actualité
du projet

Tous sur le pont ! L'appel aux dons pour le Pont de Pierre de Bordeaux est lancé

Monument emblématique de Bordeaux, le pont de Pierre est aujourd'hui fragilisé par l'érosion fluviale et doit bénéficier de travaux de consolidation. En partenariat avec Bordeaux Métropole, nous lanço...

Médias

Nature des travaux

La stabilité du Pont de pierre et la pérennité de l’ouvrage sont en danger. Les travaux qui seront réalisés en partie grâce aux dons sont essentiels pour la sauvegarde de l’édifice. Les analyses des suivis bathymétriques réalisés sur l'ouvrage depuis la réalisation des premiers travaux de protection des talus en 1996/1997 révèlent une dynamique érosive en amont et en aval de l'ouvrage. Des dégradations ont été relevées sur la carapace actuellement en place et nécessitent des travaux de réparation pour limiter leur évolution.

L'opération, dénommée " réparation et confortement des talus sous fluviaux du Pont de pierre" consiste à conforter les talus sous fluviaux au droit des passes n°3 à n°16 du Pont de pierre.

Les travaux comprennent :
- L’ensemble des travaux préparatoires préalables,
- La préparation des zones de pose et les travaux d’enlèvement ou de déplacement de tout éléments de type blocs d’enrochements, troncs, déchets anthropiques divers, vestige de construction, et de vases et de sédiments,
- La fourniture et la mise en œuvre de matériaux granulaires emmaillotés en filets pour le comblement d’affouillements, d’affaissements et pour assurer l’homogénéité et les travaux de réglage des surfaces de pose,
- La fourniture des cages d’armatures, de l’ensemble des éléments métalliques, de géotextiles et des matériaux rocheux de remplissage nécessaires à la constitution et à la manutention des cages de gabions plats ,
- La préfabrication, le transport sur site et la mise en œuvre de gabions sur les talus sous-fluviaux du pont de pierre,
- Les travaux nécessaires et les diverses sujétions permettant d’assurer le bon raccordement entre les ouvrages réalisés avec l’existant.

L’ensemble de ces travaux devra être réalisé par voie nautique, avec des moyens adaptés pour satisfaire les contraintes d’exécution demandées.

Vocation du site

Des visites du Pont de pierre sont régulièrement programmées. Elles permettent aux visiteurs de pénétrer dans l’ouvrage creux et d’en comprendre l’histoire, les traumatismes et les travaux effectués ou à effectuer.

Dans le cadre des travaux de réparation des talus sous-fluviaux et de la levée de fonds associée, un certains nombres d’événements de relations publiques, de médiation ou encore scientifiques et historiques seront mis en œuvre. Ces événements permettront d’animer la levée de fonds et de mieux faire connaître l’ouvrage dans sa globalité.

Partenaires

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • PONT DE PIERRE À BORDEAUX

    Pont de Pierre, Bordeaux, Gironde / Bordeaux Métropole

  • PONT DE PIERRE À BORDEAUX

    Pont de Pierre, Bordeaux, Gironde / Bordeaux Métropole

  • PONT DE PIERRE À BORDEAUX

    Pont de Pierre, Bordeaux, Gironde / Bordeaux Métropole

  • PONT DE PIERRE À BORDEAUX

    Pont de Pierre, Bordeaux, Gironde / Bordeaux Métropole

  • PONT DE PIERRE À BORDEAUX

    Pont de Pierre, Bordeaux, Gironde / Bordeaux Métropole

  • PONT DE PIERRE À BORDEAUX

    Pont de Pierre, Bordeaux, Gironde / Bordeaux Métropole