Identifiants invalides.

PORCHE DE BELLÊME

participation
de la fondation 10000 €

soutenir ce projet

L’ancienne forteresse de Bellême, ses fortifications, remparts et fossés.

Aujourd’hui seuls demeurent visible de l’ancienne forteresse de Bellême, quelques morceaux de remparts, les morceaux de l’ancienne chemise du château, une partie des douves, une tour de l’enceinte dite tour de l’Horloge, et une grande porte que tous les Bellêmois nomment le Porche.

Guillaume de Nangis, historien du roi saint Louis, affirme dans ses chroniques que Bellême "paraissait inexpugnable tant par son site naturel, qu’à cause de la puissance des murs et des tours". C’était alors une des plus grandes forteresses du royaume de France lorsque la ville fut assiégée au cours de l’hiver 1229 par les armées royales après la révolte du duc de Bretagne Pierre de Dreux, surnommé Mauclerc, contre l’autorité de la régente Blanche de Castille.

La forteresse de Bellême se composait de deux châteaux. Le premier construit par Guillaume Talvas vers 1010 était un gros donjon carré entouré d’un fossé chemisé avec une tour à chaque coin. Ruiné pendant la Guerre de Cent-ans, il servit de prisons jusqu’à la révolution et fut démoli en 1805 pour laisser la place en 1817 à des halles devenues aujourd’hui la salle des fêtes. Le second dit le château neuf fut bâti à la fin du XIVème siècle par Pierre II comte d’Alençon et se situait en face de l’ancien. Ce dernier fut totalement détruit après 1823. Certains vestiges sont encore visibles telle qu’une partie de la chemise du donjon derrière la salle des fêtes.
La construction la plus significative, qui subsiste aujourd’hui de cette forteresse, est la porte Saint-Sauveur dit le Porche et ses deux tours. La tradition attribue sa construction au général anglais Warwick à l’époque de l’occupation anglaise du Perche de 1417 à 1449. A la fin du XVIème siècle, l’une des tours est vendue à un particulier pour devenir une maison particulière appelée la maison du portail jusqu’à la Révolution. Tandis que l’autre devient le magasin à sel de la ville de Bellême et des environs.
Ce porche est aujourd’hui en mauvais état et demande une restauration urgente et tout particulièrement la partie qui servit pendant plus de trois siècles à entreposer le sel. Ce dernier est toujours présent dans les murs et les pierres se désagrègent les unes après les autres.

actualité
du projet

Des "villages préférés" à préserver

Sélectionnées ce soir par l’émission de France Télévisions, les communes de Bellême et de Bèze sont en concurrence avec onze autres villages de France pour recevoir le titre honorifique de "village pr...

Médias

Nature des travaux

Travaux concernés:
- reprise de la pierre de taille et de la maçonnerie
- déssalinisation des parements

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine