REGISTRE DES COMPTES DU CHÂTEAU D'AMBOISE

Grâce à la mobilisation populaire, ce projet d'acquisition et de restauration a collecté 9 110 euros.

À l'aube de la Renaissance, la puissante forteresse médiévale d'Amboise cède la place à une majestueuse résidence royale qui domine la Loire depuis maintenant plus de cinq siècles. A partir de son austère château natal, Charles VIII « avait entrepris la construction du plus grand édifice que jamais roi depuis cent ans n’ait commencé, tant dans le château que dans la ville [...] il avait réuni toutes les belles choses dont on lui faisait fête, en quelque pays qu’elles eussent été vues, fût-ce en France, en Italie ou en Flandres >» rapporte Philippe de Commynes dans ses Mémoires.

Témoignage unique et irremplaçable sur l’un des plus impressionnants chantiers de la fin du XVe siècle, le Registre des comptes du château d’Amboise, tenu à la demande du roi par l’un de ses « commis au paiement des ediffices », a été classé en juin 2015 Trésor national sur décision de la ministre de la Culture et de la Communication.

Épais registre de près de 300 feuillets de parchemin conservé dans sa reliure en basane sur ais, ce magnifique manuscrit nous livre un bilan comptable des recettes affectées aux travaux et des dépenses effectuées, réparties par corps de métiers (charpentiers, « imaigiers »…), pour les années 1495-1496, deux ans avant la disparition du jeune roi, mort après avoir heurté un linteau de porte de son palais en construction.

D’un intérêt exceptionnel, ce manuscrit donne une description détaillée de la nature et des coûts de matériaux nécessaires à la construction et la décoration de la résidence royale mais lève également l’anonymat sur l’identité des artisans qui ont travaillé à l’édification de ce joyau de l’architecture de la première Renaissance. Parmi eux, de célèbres artistes flamands et italiens comme Guido Mazzoni, dit Paganino, travaillant de concert avec trois maîtres-maçons ainsi que près de 700 ouvriers.

Un grand projet d’acquisition a été lancé par le Service interministériel des Archives de France et la Société des Amis des Archives de France afin de permettre l’entrée aux Archives nationales de ce document capital pour l’histoire de France. Ce registre sera ainsi réuni à un compte d’ameublement du château d’Amboise datant des années 1493-1496. Ces deux manuscrits devraient nous permettre de reconstituer l’agencement et la décoration du château à son âge d’or.

Grâce à la générosité de nos donateurs, le montant nécessaire à l'acquisition et la restauration du registre du château d'Amboise a été atteint : nous vous remercions pour votre formidable mobilisation !

Médias

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • REGISTRE DES COMPTES DU CHÂTEAU D'AMBOISE

    AN / M. Paturange - Sotheby's avec l'autoris. de la Famille de France

  • REGISTRE DES COMPTES DU CHÂTEAU D'AMBOISE

    AN / M. Paturange - Sotheby's avec l'autoris. de la Famille de France

  • REGISTRE DES COMPTES DU CHÂTEAU D'AMBOISE

    AN / M. Paturange - Sotheby's avec l'autoris. de la Famille de France

  • REGISTRE DES COMPTES DU CHÂTEAU D'AMBOISE

    AN / M. Paturange - Sotheby's avec l'autoris. de la Famille de France

  • REGISTRE DES COMPTES DU CHÂTEAU D'AMBOISE

    AN / M. Paturange - Sotheby's avec l'autoris. de la Famille de France