• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon compte
  • RESTAURATION DE LA LOCOMOTIVE À VAPEUR 231 K 82 ET SON TENDER

    L'ancêtre de l'Eurostar restauré grâce à une équipe de bénévoles passionnés

    Collecte en cours
    RESTAURATION DE LA LOCOMOTIVE À VAPEUR 231 K 82 ET SON TENDER
    pinMapSvgLIMOGES
    53 993mobilisés
    25 993de dons
    sur 80 00033%
    177 donateurs678 jours restants
    Soutenir ce projet
    lockSvgPaiement 100% sécurisé
    Le projet
    Les commentaires
    3
    Partager ce projet

    Le projet : sauvegarder une locomotive à vapeur de l'entre-deux guerres

    Soutenez la restauration de la locomotive à vapeur 231 K 82, dernière machine roulante de cet ordre à avoir tiré « La Flèche d’Or » reliant Paris et Londres. Symbole des relations ferroviaires entre la France et l’Angleterre bien avant le percement du tunnel sous la Manche, il n’en subsiste pourtant que trois exemplaires dans le monde aujourd’hui. C’est donc une pièce exceptionnelle du patrimoine français que l’association Conservatoire Ferroviaire Territoire Limousin Périgord (CFTLP) souhaite restaurer. La première partie des travaux concerne la restauration du train de roulement pour 125 000 € et sera suivie par la révision de la chaudière, du mécanisme moteur et des différents équipements.

    Financer ce projet de restauration, c’est aussi soutenir l’ancienne région Limousin. En effet une fois restaurée, cette locomotive constituera une attraction touristique de grande ampleur pour nos départements et pourra servir par ailleurs de décor de cinéma, assurant ainsi un nouveau rayonnement économique pour notre territoire.

    Le projet bénéficie d'un soutien de la MIF dans le cadre de son mécénat en faveur de la Fondation du patrimoine.

    • Octobre 2019Lancement de la collecte

    Le lieu et son histoire : un engin d’exception symbole des relations France-Angleterre

    Issue d’une série de 79 unités commandées par la compagnie des chemins de fer du Paris-Lyon-Méditerranée, la présente la locomotive a été construite par la Société Alsacienne de Constructions Mécaniques de Belfort en 1920. Taillée pour la vitesse et la traction des trains de voyageurs, elle a d’abord été en service sur les lignes desservant le Sud-Est de la France. Au début des années 50 avec l’électrification progressive de la ligne et l’arrivée de nouvelles machines plus puissantes, les locomotives de ce type vont progressivement être mutées vers le réseau Nord. Elles vont alors continuer de servir à la traction de trains de voyageurs, dont la Flèche d’Or, un train de luxe reliant Paris à Londres en combinaison avec un paquebot entre Calais et Douvres.

    Le 11 janvier 1969, la locomotive 231 K 82 assure son dernier voyage. Après avoir passé près de quarante ans à l’arrêt à Saint-Étienne, la locomotive est acheminée jusqu’à l’atelier du Conservatoire Ferroviaire basé à Limoges en 2010.

    La mobilisation : un territoire soudé autour du projet

    Toujours propriété de la SNCF, cette locomotive a été confiée au Conservatoire Ferroviaire de Limoges, une association forte de quarante ans d’existence, dont deux des trois enfants du mécanicien titulaire de la locomotive sont membres - justifiant le tendre surnom de « machine à Papa » donné à cette locomotive.

    Le Conservatoire a déjà dirigé la restauration de plusieurs locomotives, dont la 140 C 38 qui a notamment été utilisée pour le tournage de nombreux films : "La 7ème compagnie", "Les gardiennes" avec Nathalie Baye et Laura Smet, "Un amour impossible" avec Virginie Efira et la série "Un village français". Nécessitant l’intervention d’entreprises spécialisées, ce chantier représente de fait un coût important pour cette association. Aussi, afin de conserver ce patrimoine exceptionnel, elle a donc décidé de lancer un appel aux dons avec l’aide de la Fondation du patrimoine.

    Les partenaires

    Partager ce projet
    Mise à jour le 11/01/2021

    Faites un don à ce projet de restauration !

    Vous êtes un particulier, un membre d’association, un élu ou un chef d’entreprise ? Vous souhaitez participer à la valorisation du patrimoine et vous engager pour sa sauvegarde aux côtés de la Fondation du patrimoine ?

    Mon don

    • 80
    • 150
    • 250
    • 500
    infoSvgCoût réel après réduction d'impôt : 85.00
    (66% de l'impot sur le revenu)

    Restons connectés

    Inscrivez vous à la newsletter

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous