RESTAURATION DE LA TOITURE DE L'ÉGLISE NOTRE-DAME DE CONIE-MOLITARD

L’église Notre-Dame de Conie, située en bordure du village et entourée par le cimetière, aurait été fondée vers la fin du XII e siècle-début XIII e siècle.
L’entrée principale est composée d’une baie romane en pierre de taille, qui devait être surmontée d’un auvent, soutenu par quatre corbeaux encore visibles aujourd’hui.
Le clocher, recouvert d’ardoises, a la particularité d’être dépourvue de cloche. En effet, cette dernière est suspendue à un beffroi, indépendant du clocher. Elle est issue de la fonderie Bolée à Orléans et porte le nom de Marie-Stéphanie. Datée de 1845, elle est décorée de deux scènes, représentant une Vierge tête nue, debout et tenant l’enfant Jésus, et un Christ en croix, dont la tête est légèrement penchée sur la gauche.

La voûte en bois de la nef comporte deux entraits moulurés figurant un renard et du raisin, autres éléments distinctifs, des engoulants, monstres à la gueule entrouverte, ainsi que deux blasons représentant des clefs et des fleurs de lys.

A l’entrée de l’église, une pierre tombale de grande dimension, datant du XVI e siècle, était placée à l’origine dans le caveau situé dans le chœur. Une scène est gravée dans la pierre : un homme et une femme, debout, mains jointes, sont entourés d’une inscription en caractère gothique, qui indique qu’il s’agit là d’une mère et de son fils. A chaque angle, se trouvent les armoiries des familles Nivard et Vaillant de Guélis. L’église a la particularité de posséder un Christ en croix représenté non pas les bras fléchis mais tendus.

Médias

Nature des travaux

Travaux de toiture

Vocation du site

Edifice cultuel

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine