RESTAURATION DE QUATRE STATUES DE L'EGLISE DE PULLIGNY

Entre la source de la Saône à Vioménil dans les Vosges et Pont-Saint-Vincent, au bord de la Moselle, la vallée du Madon fait figure de trait d'union entre le Rhône et le Rhin, de passage antique entre Méditerranée et Mer du Nord. C'est au bord d'un gué de cette verte rivière, entre la colline de Sion-Vaudémont et les salines de Lorraine, qu'une famille de l'ancienne chevalerie lorraine a élevé un château, à la fin du XIIe siècle.

Les sires de Pulligny furent assez réputés à la cour de Lorraine du XIIIe au XIVe siècle. Il nous reste le site de leur moulin, attesté en 1314 et dont une version plus récente existe toujours, l'église qu'ils ont construite au milieu du xive siècle et quelques toponymes comme le Donjon, le Breuil et la Maix.

La seigneurie fut peu à peu partagée et eut ensuite jusqu'à seize « seigneurs de Pulligny, en partie » qui nous ont légué les dix chapelles de l'église, et deux hôtels seigneuriaux du XVIe siècle, la maison des Loups et la maison « Pierret », aujourd'hui inscrites au titre des monuments historiques.

Un riche patrimoine, aujourd'hui en danger

Malgré les destructions du 21 juin 1940, Pulligny a conservé de belles maisons anciennes, plusieurs portes datées, linteaux et fenêtres géminées avec arcs trilobés, ou à meneaux. L'église, inscrite en totalité au titre des monuments historiques, présente une belle architecture sobre du gothique flamboyant et abrite onze objets classés MH (ou inscrits à ce titre) comme la grosse cloche (1612), une des plus anciennes de Lorraine. Ce patrimoine doit être restauré. 

Médias

Nature des travaux

Les anciens de Pulligny sont attachés à cette belle statue en pierre de la Vierge, aujourd'hui située devant l'église, car ils l'ont connue lorsqu'ils étaient petits dans la cour de la mairie qui était autrefois leur école. La rouille de fixations métalliques récentes provoque l'éclatement du calcaire et peut faire chuter cette sculpture lors d'une prochaine gelée.

La statue de la vierge en bois apprêté, peint et doré à la feuille a été victime d'une chute et l'apprêt s'écaille, fragilisant la statue. Les mains sont mal fixées et peuvent tomber. Sans restauration, cette belle statue, sans doute du début du XIXe siècle, perdrait son apprêt, puis sa peinture et sa dorure.

Le Christ gisant posé au sol d'une chapelle de l'église de Pulligny a été victime d'un choc. Heureusement, les morceaux des pieds ont été conservés. Il s'agit de les fixer et de combler les lacunes.

Ce Saint Jean Baptiste en calcaire très clair a perdu deux doigts droits bénissant et sa main gauche, heureusement conservée. Cette belle sculpture impressionnante ne doit plus rester mutilée.

Pour rester intacte, l'émotion n'a pas besoin de mots. Elle a juste besoin de vous !

Vocation du site

L'Association pour la restauration et la valorisation du patrimoine de Pulligny a été constituée cet été pour sauver ce patrimoine menacé et pour le valoriser au profit des habitants et des visiteurs de la verte vallée du Madon, grâce aux visites guidées, aux Journées du Patrimoine, au circuit découverte proposé par le site de la communauté de communes, aux itinéraires de randonnée inscrits au plan départemental (PDIPR).

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine