RETABLE DE SAINT JOSEPH A SERIGNAN DU COMTAT

Sauvons le retable Saint-Joseph!

Le retable est un élément mobilier essentiel de la décoration intérieure des églises du XVIIème siècle.

Celui de Saint-Joseph, placé dans l’église Saint-Etienne de Sérignan-du-comtat, en est un exemple représentatif. Il se compose d’un cadre en bois doré dans lequel s’insère un tableau de Reynaud Levieux représentant la mort de Saint Joseph. Le tableau avait été commandé en 1656 par la Confrérie des Agonisants, qui avait sa chapelle rue du Puy à Sérignan, et a été transféré dans l’église en 1787. L’ensemble est coiffé d’un fronton triangulaire et d’un médaillon dont la peinture représente « Dieu tenant le monde ».

Médias

Nature des travaux

Le retable, classé au titre des Monuments historiques en 1995, est aujourd’hui en mauvais état et les différentes parties qui le composent sont démembrées. Le cadre en bois doit être restauré pour pouvoir de nouveau accueillir les tableaux. Il devient donc urgent d’intervenir, afin de redonner sa splendeur au retable.

L'objectif de la restauration sera de reconstituer les parties manquantes et de consolider la dorure du support bois afin de réunir de nouveau les différentes pièces. 

Vocation du site

Après restauration, le retable sera remonté et retrouvera sa place dans la chapelle Saint-Joseph de l’église Saint-Étienne.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vos contreparties

  • 50€
    ou plus

    Le livre, "Grande et Petite Histoire de Sérignan" de Francis Raymond, vous sera offert par l'association des "Amis de l'Histoire de Sérignan".

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • RETABLE DE SAINT JOSEPH A SERIGNAN DU COMTAT

    Retable Saint-Joseph : cadre en bois doré / ©Mairie de Sérignan-du-Comtat

  • RETABLE DE SAINT JOSEPH A SERIGNAN DU COMTAT

    Retable Saint-Joseph : détail d'angelot du cadre en bois / ©Mairie de Sérignan-du-Comtat

  • RETABLE DE SAINT JOSEPH A SERIGNAN DU COMTAT

    Retable Saint-Joseph : fronton / ©Mairie de Sérignan-du-Comtat